AccueilKurdistanBashurLa Turquie veut annihiler les Kurdes en général, les forces kurdes doivent...

La Turquie veut annihiler les Kurdes en général, les forces kurdes doivent tenir une conférence nationale

ROJAVA – QAMIŞLO – L’écrivain kurde Dilovan Deştî a souligné que, par son attaque contre le Kurdistan Sud et les meurtres de civils sans défense, l’Etat turc vise à anéantir les Kurdes en général et tente de restaurer les rêves des ancêtres ottomans d’Erdogan en occupant Mossoul, Alep et Kirkouk.

L’écrivain kurde et membre de l’administration de l’Union des écrivains kurdes en Syrie Dilovan Deştî, s’est exprimé lors d’une interview avec l’agence de presse Hawar (ANHA). L’écrivain kurde a déclaré que le pouvoir turc est hostile aux aspirations du peuple kurde pour obtenir leurs droits légitimes depuis des centaines d’années. Il a ajouté qu’uujourd’hui, tout en essayant d’attaquer à nouveau Qandil, l’Etat turc tente de restaurer le nouveau projet ottoman de l’Etat turc en Syrie et en Irak.

 
Dilovan Deştî a souligné que l’Etat turc est bien conscient qu’il est incapable d’entrer dans Qandil [Le QG du PKK], ce qui confirme qu’il essaie seulement d’anéantir le peuple kurde et de les séparer les uns des autres. L’histoire de l’Etat turc est pleine de politiques de génocide contre les peuples de la région.
 
L’écrivain kurde a déclaré que l’échec de l’occupation turque à Kobanê et Shengal et la perte des mercenaires d’Erdogan en tant que gangs de l’EI (Daesh) et du Jabhat al Nosra / Front al-Nosra contre la résistance du peuple kurde et de ses combattants les ont poussés à attaquer Afrin. Et aujourd’hui, ils attaquent Qandil pour combattre le Mouvement de Libération Kurde. « (…) Nous savons très bien que, lorsqu’ils ont attaqué Shengal, Kobanê et Afrin sous prétexte de combattre le Mouvement de libération du Kurdistan, des milliers de Kurdes ont perdu la vie, en plus des prisonniers et les Yezidis kidnappés, l’Etat turc a été un partisan et a pillé et volé les biens des citoyens. Tout cela prouve que la Turquie ne s’intéresse qu’au génocide des Kurdes ».
 
L’attaque contre Qandil n’est pas seulement liée aux Kurdes car c’est l’occupation d’un Etat souverain, l’Irak, et malgré la condamnation timide de cette intervention par le gouvernement irakien, cela ne suffit pas à décourager l’occupation. Pour exiger sérieusement le retrait de l’Etat turc de son territoire à travers la Ligue arabe, les Nations Unies et le Conseil de sécurité, et sinon prendre ces mesures, cela indique la collusion avec l’occupation turque.
 
A la fin de son discours, l’écrivain kurde Dilovan Deştî a appelé tous les partis kurdes du Kurdistan Sud à s’opposer à cette attaque et à l’agression de l’Etat turc contre le peuple kurde. Il a également appelé toutes les forces kurdes, les partis politiques et les institutions civiles à s’asseoir autour d’une table de dialogue et à rester à l’écart des différences et à discuter des menaces contre le peuple kurde. Il a appelé à la tenue de d’une conférence patriotique du Kurdistan dès que possible, afin que cette conférence réunisse le foyer kurde en général et non un parti unique ou pour passer les intérêts d’un parti aux dépens d’un autre.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici