KNK : Soutenez la Journée mondiale d’actions contre l’invasion du Kurdistan par la Turquie

0
499

Le Congrès national du Kurdistan (KNK), basé à Bruxelles, a lancé un appel à soutenir la Journée mondiale d’action contre l’occupation turque au Kurdistan le 26 mai.

Des actions et des événements auront lieu partout dans le monde le 26 mai.

La déclaration a souligné que la structure démographique du Kurdistan a été systématiquement modifiée et que l’Etat turc a élargi ses opérations d’occupation à l’ensemble du Kurdistan (le Rojava, le Bakur et le Başur).

 
Le KNK a déclaré : « L’action promue pour protester contre les attaques d’occupation de l’Etat turc au Kurdistan aura le soutien des Kurdes et des amis des Kurdes dans le monde entier. Divers actions et événements auront lieu contre les attaques d’invasion de l’Etat turc ».
 
Le KNK a déclaré : « Nous soutenons la campagne intitulée « Journée mondiale d’action contre l’invasion turque du Kurdistan ». Le 26 mai, l’Afrique du Sud, la Scandinavie, l’Australie, l’Amérique latine, l’Inde et la Russie, et bien d’autres lieux organiseront des actions et des événements autours des Kurdes. En tant que KNK, nous appelons le peuple du Kurdistan à participer et à soutenir cette action. Tout le monde doit s’opposer aux attaques d’invasion de l’Etat turc ».
 
La déclaration appelant à la Journée mondiale d’action le 26 mai a rappelé que « le gouvernement Erdogan a porté les ambitions coloniales de l’Etat turc à un tout autre niveau. Il vise maintenant à détruire tous les gains réalisés par les Kurdes au Sud [Bashur] et à l’Ouest [Rojava] du Kurdistan ».
 
Le KNK a rappelé que « dans l’invasion d’Afrin, la Russie a ouvert l’espace aérien de la Syrie à l’armée de l’air turque et que les forces internationales dominantes (Etats-Unis et UE) sont restées silencieuses.

Un silence similaire continue lors des attaques contre le Kurdistan du Sud. La complicité internationale laisse les Kurdes vulnérables aux massacres dans toutes les régions du Kurdistan. Nous appelons tous les gouvernements et alliances internationaux (l’ONU, l’OTAN, l’UE, la Ligue arabe) ainsi que les peuples démocratiques du monde à s’opposer à l’agression turque. Nous appelons tous les partis politiques, les organisations des droits de l’homme, les syndicats, les activistes et les institutions internationales à soutenir la lutte pour la liberté du Kurdistan. »

Source

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici