Elections en Turquie : les femmes organisent la base

0
1092

TURQUIE – URFA – En Turquie, la campagne électorale pour les élections présidentielles et législatives anticipées a commencé. Dans la ville d’Urfa (Riha), au nord du Kurdistan, les femmes du HDP se déplacent de maison en maison pour défendre leurs droits.

 
A quelques semaines des élections anticipées, l’atmosphère en Turquie est marquée non seulement par la crise économique et le chaos politique, mais aussi par les attaques massives contre les droits des femmes depuis la déclaration de l’état d’urgence. Les femmes du Parti démocratique des peuples (HDP) appellent à ce que les élections soient utilisées en réponse aux politiques sexistes en vigueur.
 
Les femmes du HDP reçoivent un soutien pour la campagne électorale du Parti kurde des régions démocratiques (DBP). Sema Aişeoğlu est coprésidente de l’organisation provinciale de DBP Urfa. Pour eux, il est important d’approcher tous les groupes sociaux représentés dans la ville. Concernant la situation des femmes, elle explique :
«Les droits que nous avons gagnés au cours d’années de travail à un prix élevé sont annulés par décret d’urgence ou par une seule signature: nos co-maires ont été destitués et une administration forcée a été installée.Nos départements féminins sont fermés ou placés sous surveillance masculine L’objectif est d’entraver le travail des femmes et de détruire toutes les réalisations. »
 
« Les problèmes des femmes réfugiées doivent être résolus »
 
Une question importante selon Sema Aişeoğlu est la situation des femmes qui ont fui la Syrie. «En tant que femme arabe, je pense que nous devons faire face aux problèmes des femmes qui ont fui la la guerre et sont venues dans cette région : les hommes exploitent la situation d’urgence de ces femmes et exploitent la polygamie. Les femmes qui ont fui la guerre en Syrie et se sont installées en Turquie ont de gros problèmes. »
 
« Les élections marquent un tournant »
 

Selon Sema Aişeoğlu, toutes ces questions doivent être traitées avant et après les élections. Pour cela, elle accompagne les femmes d’HDP de maison en maison, afin d’avoir une conversation avec les gens. «(…) Les élections marquent un tournant, nous devons simplement gagner, sinon j’imagine que nous connaîtrons des moments bien plus difficiles. C’est pourquoi les femmes doivent se regrouper pour rejeter le système au pouvoir. »

Source 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici