Facebook et les mûres du Kurdistan

0
1191
Dans notre village du Kurdistan, il y avait une femme dont le mari la battait pour un oui ou pour un non. Un jour, alors qu’elle mangeait des mûres de son mûrier devant sa maison, une voisine l’interpelle et lui dit : « Rentre chez toi. Si ton mari te voit, il te battra. » Mais notre brave femme lui répond : « De toute façon, il va me battre, alors, autant manger mes mûres. »
 
Kurdistan au féminin est devenue cette femme battue par le mari violent. Quoiqu’on fasse, Facebook nous bloque ou désactive notre page (depuis hier, notre page a été désactivée plus d’une quinzaine de fois, sans raison. Facebook la désactive. Nous la réactivons au moment des partages des publications où on se rend compte qu’elle n’est plus visible…). Alors, autant continuer à publier la vérité sur ce que l’Etat turc ou ses dirigeants font au peuple kurde…

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici