17 familles de Cizre attendent le corps de leurs enfants depuis 2 ans

0
693

TURQUIE, ŞIRNAK – Les corps de 17 Kurdes, qui ont été tués pendant le couvre-feu déclaré dans le district de Cizre, n’ont pas encore été rendus à leurs familles.

Le couvre-feu le plus long déclaré dans le district de Cizre – province de Şırnak – a eu lieu le 14 décembre 2015 pendant 79 jours. Les Kurdes de Cizre ont vécu sous les bombes de l’armée turque pendant des jours où 150 personnes ont été brûlées vives dans les sous-sols de Cizre.
Leurs corps ont été envoyés à l’Institut de médecine légale dans de nombreuses villes, y compris à Antep, Silopi et Urfa, et les familles ont attendu pendant des jours pour une identification.

17 familles recherchent le corps de leurs enfants depuis plus de deux ans. Bien qu’elles ont donné des échantillons d’ADN à de nombreuses reprises, elles n’ont pas encore obtenu de résultats.

Cette situation s’est transformée en une torture pour les familles

Hezni Arslan, la mère de Hacer Arslan, qui aurait été tuée dans le premier sous-sol, a déclaré qu’ils avaient reçu un document il y a un mois et que leur échantillon de sang ne correspondait à aucun corps. Soulignant que cette situation s’est transformée en une torture pour les familles, Hezni a déclaré : « Pendant trois ans, nous nous sommes demandés tous les jours : « où sont les corps de nos enfants ». Chaque fois que je visite la tombe de mon fils Sait, je me dis : « J’aimerais que la tombe de ma fille soit là et je pourrais prier pour elle aussi ». Je ne sais pas où est ma fille maintenant. »

Peut-être sous les bâtiments de TOKİ

Hezni pensait que les corps pourraient se trouver dans les quartiers où sont construits les bâtiments de TOKİ (l’organisation turque du développement de l’habitat) : « Peut-être que les corps de nos enfants sont sous les bâtiments de TOKİ. Personne ne devrait vivre dans ces maisons. Qui peut accepter de vivre dans des maisons construites sur le corps de nos enfants ? »

Tout le monde devrait faire de son mieux

Feyruz Uğun a essayé de retrouver le corps de son fils Sercan Uğun : « Nous n’avons pas d’informations, même si trois ans se sont écoulés. Ils ont tué tous nos enfants et ont fait en sorte que leur corps soit perdu. J’exige que les corps de nos enfants soient retrouvés immédiatement. Notre situation est très difficile. S’il vous plaît, faites de votre mieux pour trouver nos enfants. »

Les noms de 17 Kurdes dont les corps restent introuvables sont : Serdar Pişkin, Hacer Arslan, Abdülselam Güler, Sakine Durmuş, Osman Gökhan, Orhan Esmeray, Sercan Uğun, Feride Yıldız, İdris Susin, Ruken Alparslan, Mardin Çelebi, Ali Aslan, Cemal Pürnek, Mustafa Keçelanlu, Servet Aslan, Hüseyin Dervişi, Sercan Uğun.

source

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici