AccueilKurdistanRojavaAFRIN, La Turquie installe à Jinderes les jihadistes évacués d'al-Qalamoun

AFRIN, La Turquie installe à Jinderes les jihadistes évacués d’al-Qalamoun

ROJAVA – AFRIN – Le nettoyage ethnique anti kurde continue dans la région d’Afrin.
A Sirha, l’armée d’invasion turque et ses mercenaires ont vidé le village de Barava de ses habitants pour y installer les familles des mercenaires en plus de l’arrivée à Jinderes de centaines de mercenaires évacués d’al-Qalamoun, près de Damas.
 

AFRIN
 
Après plusieurs tentatives de harcèlement des Kurdes pour les forcer à quitter leur village  dans le passé, l’armée turque et ses mercenaires ont déporté le samedi 21 avril tous les résidents restants du village et les ont transférés au village de Çema, lié au district de Shera.
 
Cette information a été rapportée par une source fiable dans le canton d’Afrin à l’agence ANHA qui a confirmé que les mercenaires choisissent des villages avec des endroits stratégiques et une belle nature, et ils demandent aux gens de sortir pour y installer leurs familles. Les zones qui ont une bonne situation géographique et une belle nature sont vidées des leurs habitants par les mercenaire les mercenaires pour y installer leurs familles.
 
La source a mentionné les noms des familles expulsées de leur village le samedi: Othman Aref Omar et son épouse, Haji Aref et son fils Aref, Ramadan Sido Omar et sa famille, Rahman Yassin Khalil et sa femme, Mohammed Seydou Mustafa et sa famille, Shukri Seydou Mustafa et sa famille, Hanifa, l’épouse de Yusuf Qengeu, Refat Yassin Khalil et sa femme.
 
Par ailleurs, d’autres sources ont confirmé que samedi l’armée d’invasion turque et ses mercenaires ont fait entré à Jinderes 31 bus chargés de 1 7000 mercenaires avec leurs familles de la région d’al-Damir à l’est d’al-Qalamoun dans la campagne de Damas, dont Abdel Nasser Shamir, commandant des mercenaires de Faylaq al-Rahman, et des douzaines de ses mercenaires avec leurs familles, en plus des mercenaires d’Ahmad al-Abdu et d’Al-Rahman de l’Armée de l’Islam pour les installer dans les maisons des civils qui ont fui l’invasion turque.
 
L’Observatoire syrien des droits de l’homme a confirmé que plus de 700 familles de personnes déplacées de la campagne de Damas et les familles des mercenaires sont entrées dans le canton d’Afrin.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici