Rojhelat, les commerçants kurdes boycottent le pouvoir iranien

0
677
IRAN / ROJHELAT, BANEH – La grève continue au bazar du Kurdistan Est en signe de protestation contre la fermeture des postes frontaliers et le coût élevé des frais douaniers
 
Hier, le 16 avril, un groupe de marchands frontaliers et commerçants kurdes à Baneh et Javanrood ont protestaté contre la fermeture des postes frontaliers et l’augmentation des coûts douaniers en fermant les magasins et en ouvrant une table vide dans la rue sur le boulevard Shahrdari, à Baneh.
 
Un des manifestants de la ville de Baneh a déclaré ce matin au Kurdistan Human Rights Network (KHRN) que la fermeture du bazar et le rassemblement pacifique ont été immédiatement attaqués par les forces de l’ordre du régime iranien. Au cours de ce conflit, deux policiers ont été battus par des manifestants et transférés à l’hôpital Baneh.
 
Baneh
 
Selon cet homme d’affaires, les autorités ont menacé d’arrêter les manifestants en réponse à ce passage à tabac et les manifestants ont fini par se rassembler. Une fois le rassemblement de protestation terminé, les manifestants ont décidé de continuer leurs manifestations et de faire grève et, selon les représentants des manifestants, tous les centres d’affaires et les marchés de Baneh seront fermés demain en même temps.
 
En outre, en même temps que la ville de Baneh, une grande partie du marché de Javanrud a été fermée pour protester contre la décision du gouvernement de bloquer les frontières et le coût élevé du dédouanement des marchandises, en plus de l’échec des autorités. de résoudre les problèmes des commerçants.
 
Plus tôt mardi 4 avril, un groupe d’hommes d’affaires et de commerçants à Javanrood, Saghez et Marivan se sont rassemblés devant le bâtiment du gouverneur pour protester contre le blocus du passage frontalier avec le Kurdistan du Sud.
 
Au cours des trois derniers mois, depuis la fermeture des frontières avec le Kurdistan du Sud, des milliers de kolbars (transporteurs de marchandises transfrontaliers) ont perdu leur emploi et des centaines de commerçants ont subi d’énormes pertes en raison du coût élevé du dédouanement des marchandises aux frontières officielles.
Source : http://kurdistanhumanrights.net/en/strike-continuing-in-kurdistan-bazaar-in-protest-to-the-closure-of-border-crossings-and-the-high-cost-of-custom-costs/#prettyPhoto

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici