La vie d’Akram est en danger, y a-t-il un sauveur pour lui ?

0
394

SYRIE – AL-SHAHBA – Un bébé de 19 jours souffre d’une inflammation chronique des poumons et d’un essoufflement dû à une naissance prématurée en raison du manque d’hôpitaux et d’incubateurs disponibles à al-Shahba. Cela peut entraîner la mort  du nourrisson s’il ne reçoit pas de soins de santé.

Akram Kadour vit dans une maison avec sa famille dans le canton d’al-Shahba après avoir quitté le canton d’Afrin occupé par l’armée d’invasion turque.

En raison des souffrances dont sa mère a été le témoin, Akram est né prématurément, ce qui a entraîné une inflammation chronique des poumons et un essoufflement.

Malgré la présence du Croissant-Rouge kurde avec un point de santé dans la ville d’Ahras pour les médicaments et les soins de santé, le manque d’installations, de médicaments, l’absence d’hôpitaux et d’incubateurs aggravent la situation du bébé Akram.

Sa mère :  » Mon bébé a besoin d’être en couveuse. Il vit dans une pièce qui ne lui convient pas. Mais le point de santé n’a pas été en mesure de traiter mon bébé en raison du manque de capacités« .

Sawsan a fait appel à toute organisation ou à toute personne qui pourrait sauver son bébé, notant que l’aggravation de ses symptômes pourrait mettre fin à ses jours.

Dans le même contexte, l’administrateur du Croissant-Rouge kurde, le Dr. Ammar Mohammed, a déclaré que dans des cas comme celui du bébé Akram devrait être introduit immédiatement dans un incubateur : « En raison de l’impossibilité de mener la grossesse à son terme, le nourrisson a un manque d’immunité« .

Le médecin a souligné qu’il n’y a pas d’hôpital et pas d’incubateurs pour les nouveau-nés, en plus d’une pénurie de personnel médical spécialisé.

« En particulier, le pédiatre et le Croissant-Rouge kurde fournissent une assistance en fonction des moyens et des médicaments dont ils disposent. D’autres cas semblables s’aggraveront dans les jours à venir« .

Le Dr Ammar Mohammed a lancé un appel aux organisations humanitaires, aux organisations de défense des droits de l’homme et aux parties prenantes pour les aider à répondre aux besoins médicaux.

Article d’origine : http://www.hawarnews.com/en/haber/akrams-life-is-in-danger-is-there-any-savior-to-him-h656.html

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici