AccueilDroits de l'HommeLe Prix Sakharov 2023 attribué à Jina Amini

Le Prix Sakharov 2023 attribué à Jina Amini

Le Prix Sakharov 2023 « pour la liberté de l’esprit » du Parlement européen à été attribué à Jina Mahsa Amini, une jeune femme kurde dont le meurtre par la police des mœurs iranienne pour un voile « mal porté »a déclenché les protestations anti-régime dans tout l’Iran, et au mouvement « Femme, Vie, Liberté » en Iran.

Les députés ont décerné le Prix Sakharov 2023 pour la liberté de l’esprit à Jina Mahsa Amini et au mouvement “Femme, Vie, Liberté” en Iran.

La Présidente du Parlement, Roberta Metsola, a annoncé le lauréat 2023 dans l’hémicycle de Strasbourg, jeudi, à la suite de la décision de la conférence des présidents du Parlement (réunissant la Présidente Metsola et les Présidents des groupes politiques).

Elle a déclaré : ʺLe 16 septembre, nous avons commémoré le premier anniversaire de l’assassinat de Jina Mahsa Amini en Iran. Le Parlement européen est fier d’être aux côtés des courageux qui continuent de lutter pour l’égalité, la dignité et la liberté en Iran. Nous sommes aux côtés de ceux qui, même en prison, continuent à faire vivre les femmes, la vie et la liberté. En les choisissant comme lauréats du Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit 2023, ce Parlement se souvient de leur lutte et continue d’honorer tous ceux qui ont payé le prix ultime pour la liberté.ʺ

Jina Mahsa Amini était une femme kurde iranienne de 22 ans. Elle a été arrêtée par la police à Téhéran le 13 septembre 2022 pour avoir ignoré les lois iraniennes strictes relatives au port du voile, et elle est décédée dans un hôpital de Téhéran trois jours plus tard, à la suite de violences physiques pendant sa détention.

Sa mort a déclenché des manifestations massives en Iran, menées par des femmes. Sous le slogan “Femme, Vie, Liberté” (slogan kurde Jin, jiyan, azadî), elles protestent contre la loi sur le hijab et d’autres lois discriminatoires.

À la suite de la répression brutale de ces manifestations par le régime iranien, le Parlement a condamné à plusieurs reprises la situation désastreuse des droits humains dans le pays.

En octobre 2022, les députés ont appelé à des sanctions contre les responsables iraniens impliqués à la fois dans la mort de Jina Mahsa Amini et dans la répression menée par le régime, et ont exprimé leur ferme soutien au mouvement de protestation pacifique en Iran.

En janvier 2023, les députés ont demandé davantage de sanctions contre le régime iranien et que l’UE place le Corps des gardiens de la révolution islamique sur la liste de l’Union en matière de terrorisme.

Prochaines étapes

La cérémonie de remise du Prix aura lieu le 13 décembre 2023 dans l’hémicycle du Parlement à Strasbourg.

Contexte

Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit est décerné chaque année par le Parlement. Il a été créé en 1988 pour honorer les individus et les organisations qui défendent les droits humains et les libertés fondamentales. Il est nommé en l’honneur du physicien et dissident politique soviétique Andreï Sakharov et le montant du Prix est de 50.000 euros.

L’année dernière, le Parlement a décerné le Prix au courageux peuple ukrainien, représenté par son Président, ses dirigeants élus et sa société civile.

Via le site internet du Parlement Européen

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici