AccueilKurdistanRojavaL'ancien secrétaire américain à la Défense dénonce les attaques turques ciblant le...

L’ancien secrétaire américain à la Défense dénonce les attaques turques ciblant le Rojava

SYRIE / ROJAVA – Les attaques de drones et d’artillerie de la Turquie ciblant quotidiennement les Kurdes syriens (enfants, civils, journalistes ou soldats…)… provoquent enfin des condamnations timides sur la scène internationale. Parmi les voix qui s’élèvent contre les attaques armées turques figure celle de l’ancien secrétaire américain à la Défense Christopher Miller qui était en tournée dans le nord et l’est de la Syrie.

Lors d’une conférence de presse, Miller a souligné le besoin urgent de renforcer la stabilité dans la région. Il a évoqué les défis et les menaces qui jettent une ombre sur la région, soulignant l’importance vitale de fournir un soutien économique et politique pour renforcer la région.

La tournée de Miller s’est également étendue à l’examen de la transformation démographique en cours à dans la région d’Afrin occupée par la Turquie. A ce propos, il a déclaré que sa visite en Syrie était principalement motivée par le désir d’avoir un aperçu direct de la réalité sur le terrain.

Élaborant sur la situation désastreuse à Afrin, Miller a vivement critiqué la Turquie pour ce qu’il a qualifié de « guerre ouverte », soulignant l’utilisation de l’eau comme une arme contre des civils non armés. Il a appelé la communauté internationale à accorder une plus grande attention à la tragédie qui se déroule dans le nord et l’est de la Syrie en raison des violations commises par les forces turques.

Abordant le contexte syrien plus large, Miller a abordé la question de la consommation de drogue, que l’Iran utilise, selon lui, comme un outil contre l’Irak et la Syrie. Il a tiré la sonnette d’alarme quant au risque d’infiltration de ces stupéfiants en Europe et aux États-Unis. Dans ce contexte, Miller a indiqué que la Coalition internationale dirigée par les États-Unis a l’opportunité de passer de la lutte contre l’État islamique (EI) à la lutte contre le trafic de drogue.

Via Syriac Press

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici