AccueilKurdistanRojavaSYRIE. A Alep, des milliers de Kurdes défilent pour Afrin

SYRIE. A Alep, des milliers de Kurdes défilent pour Afrin

SYRIE / ROJAVA – À Alep, des milliers de Kurdes ont manifesté aujourd’hui à l’occasion du 5e anniversaire du début des attaques de la Turquie avant l’invasion du canton d’Afrin.

À l’occasion du 5e anniversaire des attaques d’occupation de la Turquie sur Afrin, des milliers d’habitants des quartiers kurdes de Cheikh Maqsoud et d’Achrafieh et des réfugiés d’Afrin ont manifesté.

La marche a commencé devant la salle de réunion du 8 mars dans la partie ouest du quartier de Cheikh Maqsoud. Au cours de la marche, la foule a porté les portraits des martyrs de la Résistance d’Afrin et celles de la Révolution du 19 juillet et les banderoles dénonçant le changement démographique opéré à Afrin tout en scandant des slogans en hommage à la résistance des forces YPG, YPJ et HRE.

Lou foule a marché jusqu’au quartier d’Achrafieh où un meeting a eu lieu.

« Afrin est le coeur du Kurdistan et l’histoire de la résistance »

Une des cadres de l’organisation faitière des femmes, Kongra Star, Nérgiz Bekir, a pris la parole, a décrit Afrin comme le cœur du Kurdistan et la fierté de la résistance, et a déclaré que l’objectif de l’ennemi est d’affaiblir la résistance du peuple et de le faire migrer afin d’occuper la région.

Nérgiz Bekir a déclaré que le peuple s’oppose à l’occupation avec une forte volonté et a déclaré : « L’arme pour libérer Afrin est la continuation de la ligne de résistance et de lutte  ».

Dans la suite de son allocution, Nériz Bekir a souligné l’importance de l’unité kurde contre l’invasion, les attaques génocidaires et les plans de conspirateurs et a déclaré : « Le peuple doit construire son unité contre les attaques visant le Sud, le Nord, l’Ouest et Est [les 4 parties du Kurdistan], contre l’isolement à Imrali [où est emprisonné le leader kurde Abdullah Ocalan]. Personne ne peut vaincre notre révolution. Nous gagnerons avec la volonté de nos combattants et nous montrerons au monde [la forces] des gens rompus à la philosophie d’Ocalan. »

« Afrin, on arrive »

Un membre du Comité du Conseil des Sages, Cheikh Ali El Hassan, a attiré l’attention sur la résistance du peuple d’Afrin contre les attaques de l’occupation et a déclaré : « Chaque fois que nous nous souvenons du 18 janvier, nous nous sentons tristes et blessés. En même temps, à cause de la résistance de 58 jours de nos enfants, femmes et hommes d’Afrin contre la troisième armée de l’OTAN, nous ressentons de la fierté. ils peuvent sauver Afrin. Depuis Cheikh Maqsoud, nous jurons par le sang des martyrs et de nos enfants que nous retournerons à Afrin. »

ANHA

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici