AccueilEuropeFrancePARIS. Remise du Prix Danielle Mitterrand 2022 aux habitants du Rojava

PARIS. Remise du Prix Danielle Mitterrand 2022 aux habitants du Rojava

PARIS – Hier soir, une délégation d’acteurs civils du Rojava a reçu le Prix Danielle Mitterrand 2022 au nom des habitants du Rojava / Syrie du Nord-Est qui forcent l’admiration ici en Occident en luttant pour un monde féministe et écologiste au milieu d’attaques armées de toute part.

Ouverture en musique d’une longue soirée de solidarité

groupe de musique Kêvana Zêrin, Piya Colline Ozçelik et Dida Roj (Gündüz)

Lors de la soirée d’hier qui a eu lieu dans la salle de 360 Paris Music Factory, dans le 18ème arrondissement de Paris, les membres du groupe de musique Kêvana Zêrin, Piya Colline Ozçelik et Dida Roj (Gündüz) ont fait voyager le public à travers le Kurdistan grâce aux chansons en kurde (dialecte kurmandjî et zazakî) mais aussi en arménien et en assyrien pour rappeler la richesse des cultures qui ont peuplé/peuplent encore la Mésopotamie malgré d’innombrables génocides dont ont été victimes les Kurdes, Arméniens, Assyriens… et les minorités religieuses de la région.

Membres de la délégation du Rojava avec Gilbert Mitterrand et Corinne MOREL-DARLEUX

Les membres de la délégation du Rojava / Syrie du Nord et de l’Est qui ont reçu le prix des « bâtisseurs d’utopies » de la Fondation Danielle Mitterrand des mains de Gilbert Mitterrand (fils cadet de D. Mitterrand) était Berivan Omar, responsable d’écologie et de la question féminine dans la région d’al-Jazira, Suleman Khalil, coprésident du Comité des municipalité du canton de Qamishlo, Ziwer Ceikho, coprésident de l’ONG « Tresses Vertes » (Greentress – Keziyên Kesk) travaillant pour le reboisement du Rojava et Rawshen Suleman, conseillère technique de l’ONG Un Ponte Per, et spécialiste des enjeux liés à l’eau.

Étaient également présent.e.s la sénatrice Laurence Cohen, Zoé LORIOUX-CHEVALIER, conseillère municipale de Poitiers et membre du Réseau JASMINE*, Laëtitia Hamot, maire de La Crèche, Véronique de Geoffroy, directrice générale du Groupe de think-tank URD (Urgence Réhabilitation Développement) et Somayeh Rostampour, chercheuse et militante kurde d’Iran.

Alors que Zoé LORIOUX-CHEVALIER, Laëtitia Hamot et Véronique de Geoffroy se sont concentrées essentiellement sur les enjeux liés à l’écologie et la nécessité d’échanges et de solidarité entre le Rojava et les municipalités/ONG de France, la sénatrice Laurence Cohen a attiré l’attention sur le danger qui guète le Rojava, à savoir une invasion militaire turque manigancée par le président turc Erdogan dont le rêve ultime est de mettre fin à l’autonomie kurde et à ce modèle écologiste, féministe et pluraliste. Laurence Cohen a exhorté l’Europe à empêcher l’invasion du Rojava qui menacera également l’Occident car les milliers de jihadistes de DAEHC / ISIS détenus par les forces arabo-kurdes risquent d’être relâchés par la Turquie. La sénatrice à également fustigé l’Europe qui a transféré à la Turquie la gestion des réfugiés syriens qui sont finalement devenus un moyen de chantage entre les mains d’Erdogan.

La soirée fut animée par Corinne MOREL-DARLEUX, autrice et administratrice de la Fondation Danielle Mitterrand et diffusée en direct sur Youtube (à visionner ici: Remise du Prix Danielle Mitterrand).

Livres « Kurdistan, la guerre des filles » de Mylène Sauloy et « S’élever au milieu des ruines, danser entre les balles » de Maryam Ashrafi étaient également en vente pendant la soirée
Affiche « Donnons vie aux utopies » de la fondation Danielle Mitterrand

*Le Réseau JASMINE (Jalons et Actions de Solidarité – Municipalisme et internationalisme avec le Nord-Est de la Syrie) a été créé en 2020 par la la Fondation Danielle Mitterrand. C’est une plateforme multi-acteurs pour faciliter et renforcer les échanges et les coopérations entre municipalités/société civile en France et acteurs locaux et municipalités au Nord-Est de la Syrie.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici