AccueilEuropeAllemagne"Femmes vivantes", l'artiste kurde Aslı Filiz œuvre à immortaliser les victimes des...

« Femmes vivantes », l’artiste kurde Aslı Filiz œuvre à immortaliser les victimes des féminicides d’État

L’artiste kurde Asli Filiz s’est fait connaitre du public français grâce à son exposition parisienne de mars 2022 dans laquelle elle rendait hommage aux femmes kurdes victimes de féminicides d’État, dont Garibe Gezer, en plus de revisiter la mythologie mésopotamienne. Ce jeudi 15 décembre, elle inaugure sa nouvelle exposition « Femmes vivantes » à Hambourg pour laquelle elle a réalisé un tableau en hommage à Jina Mahsa Amini tuée par les mollahs en septembre dernier. L’artiste kurde déclare qu’à travers ses œuvres, elle « essaie de maintenir en vie les femmes tuées par les États et les sociétés. Des femmes sont assassinées, mais nous, les femmes, nous continuons à nous battre. J’essaie aussi de faire entendre la voix des femmes à travers l’art. Nous n’essayons pas de prendre le pouvoir. Nous essayons d’être unies pour vivre librement et avec des droits égaux. »

Jeudi soir, les portes de la troisième exposition personnelle de l’artiste Aslı Filiz intitulée « Femmes Vivantes » s’ouvriront au Neuen Amt de Hambourg-Altona. Grâce à ses toiles, l’artiste kurde veut faire vivre les femmes tuées par le système dominé par les hommes.

« Jin, jiyan, azadî », tableau d’Asli Filiz réalisé en hommage à Jina Mahsa Amini

Asli Filiz est née à Bingöl en 1983 et a vécu à Istanbul pendant 25 ans. Après avoir étudié le design graphique à l’Université de Beykent, elle s’est installée à Hamburg, en Allemagne. Elle travaille comme graphiste depuis vingt ans et peint et réalise des collages depuis plusieurs années. Elle est directrice de création et graphiste dans une agence de publicité. Son fils de 13 ans participera également à l’exposition avec deux de ses propres tableaux.

Outre l’exposition d’Asli Filiz, de nombreuses activités culturelles sont proposées dans les mêmes lieux.

Affiche de l’exposition d’Asli Filiz

 

Entrée libre

Vernissage le 15 décembre, à 18 heures, avec un mini-concert de la musicienne Tara Jaff

 

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici