AccueilMoyen-OrientIranIRAN. Tollé contre la demande d'exécution des manifestants

IRAN. Tollé contre la demande d’exécution des manifestants

TEHERAN – 227 parlementaires iraniens ont cosigné un communiqué demandant au pouvoir judiciaire d’appliquer la peine de mort pour les manifestants et militants anti-régime arrêtés depuis le meurtre de Jina Mahsa Amini, une jeune femme kurde de 22 ans, tuée à Téhéran pour un voile « mal porté ». L’Organisation iranienne des droits humains déclare que ceux qui demandaient l’exécution sont complices de ce crime.

227 Les parlementaires iraniens ont décrit les manifestations comme des manifestations « contre Dieu » et ont exigé que la justice iranienne applique les condamnations à mort prononcées contre les manifestants.

Suite à cette déclaration, le chef du pouvoir judiciaire iranien, Xulam Hussein Muhsini, a exigé des juges que les dossiers des manifestants arrêtés soient clôturés dans les plus brefs délais et que les manifestants soient punis.

D’autre part, le président de l’Organisation iranienne des droits de l’homme, Mehmud Emiri Muqedem, a déclaré dans un communiqué que les manifestations sont le droit fondamental du peuple. Déclarant que le meurtre des manifestants et l’imposition de la peine de mort est un crime international, le Muqedem a déclaré que ceux qui veulent que les manifestants soient exécutés sont complices de ce crime et qu’une enquête devrait être ouverte contre eux.

Des milliers de personnes ont été arrêtées et condamnées par les forces du régime iranien au cours de la manifestation de 53 jours en Iran et au Kurdistan Rojhilat. Selon les informations obtenues, 8 personnes ont été condamnées à mort à ce jour.

ANF

 

1 COMMENTAIRE

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici