AccueilMoyen-OrientIrakIRAK. La Turquie mène une attaque au drone contre les Yézidis à...

IRAK. La Turquie mène une attaque au drone contre les Yézidis à Shengal

IRAK / SHENGAL – Un drone de l’armée turque a bombardé une maison dans la région yézidie de Shengal. On ne sait pas encore si l’attaque a fait des victimes. La Turquie veut chasser les Yézidis qui ont survécu au génocide commis par DAECH en août 2014.

Depuis plusieurs mois, la Turquie mène des attaques de drones contre les Kurdes du Rojava et les Yézidis de Shengal et aussi au Kurdistan irakien. La dernière attaque de drones à Shengal a eu lieu le 11 septembre lorsqu’une attaque de drones turcs a visé un véhicule des unités de résistance de Shengal (YBŞ). Dans une déclaration du même jour, YBŞ a déclaré que personne n’avait été tué dans l’attaque qui a eu lieu près d’une base de l’armée irakienne dans le village de Behreva près de la ville de Xanesor (Khanasor).

Depuis que Shengal a été libéré des gangs meurtriers de l’EI, il y a eu des attaques constantes de drones contre la population, a déclaré YBŞ, ajoutant : « De toute évidence, l’État turc veut achever ce que l’EI n’a pas réussi à faire. Depuis le génocide de l’EI en 2014, que le La communauté yézidie se réfère à Ferman, les habitants de Shengal ont été attaqués par la Turquie en utilisant des méthodes lâches et contraires à l’éthique. L’objectif est d’empêcher les Yézidis déplacés par DAECH de retourner chez eux et de rendre la population impuissante et incapable de se défendre. »

Peu de temps avant, le 29 août, deux combattants YBŞ ont été blessés lors d’une attaque de drones turcs. Le même jour, Evizet Abdullah Abid, un père civil de six enfants, a été tué dans une attaque de drone dans le camp de réfugiés de Maxmur. L’État turc ne fait aucune distinction entre les forces armées et les civils dans ses attaques.

A Shengal, les frappes aériennes se multiplient depuis 2017 sous prétexte de « combattre le PKK ». Les cibles spécifiques sont principalement des représentants et des institutions de l’Assemblée démocratique autonome de Shengal (MXDŞ) et des unités de défense YBŞ/YJŞ. Les victimes sont principalement des civils – souvent des survivants du génocide de l’EI en 2014. En juin, trois civils ont été tués dans une attaque de drones turcs à Shengal, dont un enfant de douze ans. En février, trois travailleurs civils arabes sont morts dans des bombardements de plusieurs heures sur 22 cibles. En décembre 2021, Merwan Bedel, coprésident de la commission exécutive du MXDŞ, personnalité centrale de longue date de l’administration autonome, a été assassiné lors d’une frappe de drones turcs. Un médecin et des infirmières figuraient parmi les huit personnes tuées lors d’une frappe aérienne contre un hôpital de Sikêniyê en août 2021.

Dans la région autonome du nord et de l’est de la Syrie, 27 personnes ont été tuées dans des attaques de drones turcs en août, dont huit mineurs. (ANF)

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici