AccueilMoyen-OrientIranIRAN. Inquiétudes pour la vie d'un Kurde blessé arrêté par les sbires...

IRAN. Inquiétudes pour la vie d’un Kurde blessé arrêté par les sbires du régime iranien à Mahabad

IRAN / KURDISTAN – Lors des manifestations de la semaine dernière, Peyman Gulabi, un Kurde de Mahabad, a été grièvement blessé par des tirs directs des forces de sécurité. Ses proches sont sans nouvelles de lui depuis son arrestation.

Peyman Gulabi, vétérinaire et étudiant diplômé en architecture, a été blessé par des tirs directs des forces du régime iranien près de son domicile dans la soirée du mercredi 12 octobre 2022, puis enlevé par les forces de sécurité.

Un témoin oculaire affirme que « Peyman Gulabi, qui était déjà grièvement blessé, a été battu par les forces de sécurité avant d’être transféré dans un lieu inconnu ».

L’un des proches des Gulabi a déclaré qu’au cours de la semaine dernière, la famille a été contacté par les hôpitaux de Mahabad, Urmia et Miandoab leur demandant 4 500 000 tomans, 8 000 000 tomans et 4 millions et 500 mille tomans pour frais de soins. « Cependant, malgré le paiement de ces sommes, ils ne nous ont pas encore permis de lui rendre visite. »

En outre, cette source a déclaré : « Nous avons reçu les coordonnées bancaires d’un membre du CGRI des hôpitaux de Mahabad et de Miandoab, et nous avons transféré l’argent sur son compte. De plus, nous avons mis de l’argent sur le compte bancaire de l’hôpital d’Urmia. »

« Nous avons été informés par nos connaissances que Peyman a subi des blessures aux jambes, à la main droite, au nez, au menton et aux dents. Bien qu’il ait besoin de soins médicaux, il se trouve au centre de détention du renseignement de l’IRGC à Mahabad, et il est en garde à vue », a déclaré le frère de Peyman, Aso Gulabi. (HENGAW)

 

Depuis le meurtre de Jina Mahsa Amini le 16 septembre dernier, le Kurdistan iranien et le reste du pays le théâtre de protestations réprimées dans le sang par les mollahs iraniens qui ont tué des centaines de civils, dont des enfants et des femmes et blessé/arrêté des milliers d’autres.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici