AccueilMondeDrones iraniens dotés de moteurs austro-canadiens?

Drones iraniens dotés de moteurs austro-canadiens?

ROTAX, la filiale autrichienne de l’entreprise canadienne Bombardier Produits Récréatifs (BRP), a-t-il du sang kurde sur les mains? En effet, sur la photo d’un drone iranien qui s’est écrasé le 28 septembre* dernier contre le siège d’un parti kurde d’Iran à Koya, au Kurdistan irakien, on y voit le mot ROTAX écrit sur son moteur.

 

En 2020, BRP avait suspendu la vente de ses moteurs à la Turquie quand l’Arménie fut attaquée par des drones Turcs Bayraktar TB2 avec moteur Rotax, «le temps de mieux évaluer la situation».

 

Le 28 septembre 2022, le Corps des Gardiens de la révolution islamique a mené des attaques de drones et de missiles contre la région kurde de Koya, dans le nord de l’Irak, faisant 18 morts, dont des enfants et des femmes (dont une enceinte), et 58 blessés. L’Iran accuse les partis kurdes iraniens installés au Kurdistan irakien d’être derrière les protestations anti-régime qui secouent le pays depuis le meurtre de Jina Mahsa Amini le 16 septembre dernier.

La photo du drone iranien portant le moteur ROTAX a été publiée par le photographe de guerre et reporter Afshin Ismaeli. Le même moteur ROTAX a été découvert sur un drone utilisé par la Russie en Ukraine où il s’est écrasé récemment.

L’Union européenne qui prend des mesures restrictives à l’encontre de l’Iran devrait commencer par balayer devant sa porte en sanctionnant les entreprises occidentales qui font du business avec l’Iran si elle veut être cohérant.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici