AccueilFemmesIRAN. Sarina Esmailzadeh, 16 ans, tuée par les mollahs

IRAN. Sarina Esmailzadeh, 16 ans, tuée par les mollahs

L’ONG Iran Human Rights a confirmé que Sarina Esmailzadeh, une manifestante de 16 ans, a été tuée par les forces de sécurité du régime.

Sarina Esmailzadeh, une jeune fille de 16 ans de Mehrshahr à Karaj, a été tuée sous les coups de matraque des forces de sécurité lors des manifestations du 22 septembre. Les autorités ont diffusé de soi-disant aveux de membres présumés de la famille annonçant que la cause de sa mort était un suicide.

Après avoir examiné les preuves et parlé à des témoins oculaires et à des sources proches, Iran Human Rights confirme le meurtre de Sarina par l’État et condamne fermement les pressions exercées sur sa famille par les services de sécurité pour les forcer à répéter le faux récit du suicide. L’organisation exige des poursuites judiciaires internationales et des sanctions à l’encontre des directeurs de la Radiodiffusion de la République islamique d’Iran (IRIB).

Selon les informations obtenues par Iran Human Rights, « après la fin de son cours d’anglais le 22 septembre à midi, Sarina Esmailzadeh et plusieurs de ses amis sont allés rejoindre les manifestations populaires près de son école de langue. Lors de la manifestation, les forces de sécurité ont frappé à plusieurs reprises Sarina sur la tête avec une matraque jusqu’à ce qu’elle saigne abondamment de la tête.

Comme il était impossible de transférer Sarina à l’hôpital, selon une source, des gens l’ont emmenée dans une maison voisine pour soigner ses blessures, mais Sarina était déjà décédée. »

Une source a ajouté : « La famille de Sarina ne savait pas ce qui lui était arrivé jusqu’à ce que ses amis qui étaient avec elle lors de la manifestation, les contactent à 22h30, les informant que Sarina avait été tuée par les forces de sécurité. »

Selon la source, lorsque sa famille s’est rendue sur les lieux de la manifestation, les gens leur ont dit que le corps de Sarina avait été transporté à l’hôpital par une ambulance. Mais la recherche de sa famille dans les hôpitaux et les morgues s’est avérée infructueuse et aucune des autorités compétentes ne leur a donné de réponse claire sur l’endroit où se trouvait le corps de Sarina.

Sarina Esmailzadeh est née le 2 juillet 2006 et vivait avec sa mère et son frère aîné. Elle était orpheline de père. (ANF)

Depuis le meurtre de Jina Mahsa Amini, une Kurde de 22 ans, par la police des mœurs mi-septembre, l’Iran est le théâtre des manifestations quotidiennes réprimées dans le sang par le régime.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici