AccueilMoyen-OrientIranIRAN. 4 représentants de commerçants de Naghadeh arrêtés après la grève générale...

IRAN. 4 représentants de commerçants de Naghadeh arrêtés après la grève générale de samedi

IRAN / ROJHILAT – Après la grève générale organisée dans les villes kurdes d’Iran, malgré les menaces du régime, le Département de la surveillance des lieux publics a scellé les syndicats des villes de Piranshahr, Naghadeh, Oshnaviyeh et Sanandaj (Sînê), qui se sont mis en grève le 1er octobre 2022 et arrêté quatre représentants de commerçants de Naghadeh.

Après deux jours de fermeture des locaux de leurs syndicats, les commerçants de Naghadeh ont contacté le département de surveillance des lieux publics et ont exigé la réouverture de leurs syndicats. Le le département de surveillance a demandé aux commerçants de présenter quatre personnes comme leurs représentants à ce bureau pour négocier la question.

Aux premières heures du lundi 3 octobre 2022, quatre citoyens nommés Mahmoud Shafi’i, Mohammad Salehi, Ayyub Bazian et Seyed Taher Rak, sont entrés dans le bureau du renseignement en tant que représentants des propriétaires de magasins, pour négocier la réouverture des syndicats scellés avec les autorités.

Ces quatre citoyens ont été arrêtés par les officiers du renseignement lors des négociations. Deux jours se sont écoulés depuis leur arrestation et il n’y a toujours aucune information sur leur sort et leur lieu de détention.

Des sources proches des familles de ces personnes ont indiqué à Hengaw que les autorités iraniennes n’ont donné aucune réponse claire concernant leur sort et les raisons de leur arrestation.

Le samedi 1er octobre 2022, la quasi totalité des commerçants et des guildes des villes de Sanandaj, Baneh, Marivan, Divandarreh, Sardasht, Dehgolan, Saqqez, Urmia, Paveh, Javanrud, Bukan, Mahabad, Naghadeh, Piranshahr, Kamiyaran, Ilam, a déclenché une grève générale à la suite de l’appel des partis kurdes iraniens à une grève générale pour protester contre les attaques de drones et de missiles du CGRI visant les camps civils appartenant à ces partis au Kurdistan irakien.

HENGAW

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici