AccueilKurdistanBakurDrapeau kurde, schizophrénie turque

Drapeau kurde, schizophrénie turque

TURQUIE / KURDISTAN DU NORD – Le régime turc a ordonné l’arrestation de plusieurs supporters du club de football Amedspor au motif qu’ils ont agité des drapeaux du Kurdistan lors du match d’hier opposant Amedspor à Bursaspor à Amed (Diyarbakir). Les manifestants kurdes portaient également des t-shirts à l’effigie de Jina Mahsa Amini, condamnant sa meurtre brutal par le régime iranien.

Drapeau kurde, schizophrénie turque

Le drapeau du Kurdistan iranien n’est pas un drapeau comme les autres pour l’Etat colonialiste turc, d’ailleurs, comme tout ce qui touche aux Kurdes et au Kurdistan. Sa présence sera légale s’il est utilisé pour la propagande turc, comme on le voit sur les deux photo ci-dessous où il se trouve à la table entre le ministre turc des affaires étrangère, Mevlut Cavusoglu et le premier ministre du Kurdistan, Masrour Barzani, à Ankara. Mais il sera illégal s’il est porté par les Kurdes qui condamnent l’injustice faite aux Kurdes (photo de droite).

Idem pour les chansons ou les vêtements traditionnels kurdes. Ils sont les bienvenus s’ils servent les intérêts du régime turc pour obtenir le soutien / vote des Kurdes. Ils seront chantées / portés par les politiciens turcs (qu’ils soient d’opposition ou membre du gouvernement d’Erdogan) lors de leurs déplacements au Kurdistan, mais criminalisés dès que les Kurdes eux-mêmes le font. Cette maladie s’appelle la schizophrénie et elle ronge l’État colonialiste turc depuis un siècle. Il est temps de le guérir, en le chassant du Kurdistan de gré ou de force !

Photo :

1) Rencontre du ministre turc des affaires étrangère avec 1er ministre du Kurdistan Barzani à Ankara ; Le drapeau du Kurdistan est placé sur la table, il est légal.

2) Des supporters d’Amedspor agitant le drapeau du GRK lors d’un match contre Bursaspor ; supporters détenus, le drapeau dévient illégal.

Images accompagnées des 2 commentaires est de Cahîda Dersîm

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici