TURQUIE. Le politicien kurde emprisonné, Demirtaş rase ses cheveux en soutien aux femmes en Iran

0
131
TURQUIE – Les politiciens kurdes détenus dans une prison d’Edirne, Selahattin Demirtaş et Selçuk Mızraklı ont rasé leurs cheveux en solidarité avec les femmes en Iran et exprimé leur soutien aux protestations contre le meurtre de Mahsa Amini.
 
Deux politiciens kurdes emprisonnés partageant la même cellule se sont rasé la tête pour soutenir les femmes qui sont descendues dans la rue après le meurtre de Mahsa Amini aux mains de la police de la moralité iranienne.
 
Selahattin Demirtaş, ancien coprésident du Parti démocratique des peuples (HDP), et Selçuk Mızraklı, maire destitué et emprisonné de Diyarbakır (Amed), également membre du parti, ont publié un message et des photos par l’intermédiaire de leur avocat.
 
« Nous ressentons au fond de nos cœurs la douleur de Mahsa Amini qui a été assassinée [pour des mèches de ses cheveux qui dépassaient de son voile] » , ont déclaré Mızraklı et Demirtas.
 
« Résister à l’oppression et à la persécution n’est pas seulement la responsabilité des femmes. Pour soutenir la lutte pour l’égalité et la liberté, que les femmes mènent courageusement, et pour exprimer que nous sommes aux côtés des personnes qui résistent pour la liberté en Iran, mon compagnon de cellule, Selçuk Mızraklı et moi-même, nous avons rasé les cheveux.
 
Tous les systèmes d’oppression et de tyrannie finiront par être détruits face à la résistance du peuple. Salutations à ceux qui résistent. Que Dieu ait pitié de Mahsa Amini, nous exprimons nos condoléances et notre patience à sa famille et à notre peuple ; nous transmettons nos sentiments de solidarité avec des salutations. »
 
 
Mahsa (Jina) Amini était une jeune Kurde de 22 ans. Elle a été arrêtée le 13 septembre à Téhéran par la police des mœurs pour « port de vêtements inappropriés ». Elle est décède le 16 septembre 2022 de suite de torture et de coups reçus à la tête. Alors que le régime iranien prétende qu’elle était morte à cause des problèmes de santé antérieurs, un scanner du crâne de Jina Amini montre une fracture osseuse, une hémorragie et un œdème cérébral.
#EndIranRegime #IranProtests #LetUsTalk #Jîna_Emînî #Jina_emini
#WhiteWednesdays #MahsaAmini #TwitterKurds #مهسا_امینی #Rojhilat #Mahsa_Amini

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici