Manifestations #MahsaAmini en Iran: Les forces armées tuent cinq autres civils kurdes, dont un enfant

0
145
Alors que les protestations s’intensifient à travers l’Iran, le régime continue à tuer les civils, dont des enfants, dans les régions kurdes du pays. L’ONG kurde de défense des droits humains, KHRN signale que les paramilitaires iraniens (Basij) ont rejoint les forces anti-émeutes et massacrent les civils, dont des enfants au Kurdistan iranien (Rojhilat).
 
Les forces armées tuent cinq autres civils kurdes, dont un enfant
 
Les forces anti-émeutes et paramilitaires iraniennes (Niruyeh Moghavemat Basij, couramment appelé le Basij) ont tué au moins cinq personnes, dont un enfant, lors des rassemblements de protestation organisés à Oshnavieh et dans le village balu d’Orumiyeh dans la province de l’Azerbaïdjan occidental au cours des dernières heures.
 
Des sources à Balu ont rapporté que les forces anti-émeute et Basij ont ouvert le feu sur un groupe de jeunes qui organisaient un rassemblement de protestation près de la base Basij dans le village. Quatre personnes ont été grièvement blessées.
 
Danesh Rahnema, 25 ans, et Abdollah Mahmoudi, 21 ans, sont décédés en raison de la gravité de leurs blessures après que les civils blessés ont été transportés à l’hôpital Khomeiny à Orumiyeh.
 
L’état des deux autres manifestants serait critique.
 
En outre, une source à Oshnavieh a rapporté que trois autres manifestants identifiés comme Amin Marefat, 16 ans ; Milan Haghigi, 21 ans; et Sadraddin Litani, 27 ans, ont été tués lors de rassemblements de protestation dans la ville.
 
Dans une vidéo montrant le corps de Marefat en train d’être lavé, on voit clairement qu’il a été tué par une balle qui lui a touché la poitrine.
 
Selon les statistiques recueillies par l’ONG Kurdistan Human Rights Network (KHRN), les forces militaires iraniennes ont tué au moins 12 manifestants lors des rassemblements de protestation organisés à Orumiyeh, Oshnavieh, Piranshahr, Divandarreh, Saqqez, Dehgolan et Kermanshah à propos du meurtre de Mahsa (Zhina) Amini.
 
Ces civils ont été identifiés comme étant Farjad Darvishi, Mohsen Mohammadi, Fereydoun Mahmoudi, Reza Lotfi, Zakariya Khiyal, Foad Ghadimi, Minou Majidi, Danesh Rahnema, Sadraddin Litani, Milan Haghighati, Amin Marefat et Abdollah Mahmudpour.
 
 

 

Mahsa (Jina) Amini était une jeune Kurde de 22 ans. Elle a été tuée par la police des mœurs à Téhéran car « mal voilée». Alors que le régime iranien prétendait qu’elle était morte à cause des problèmes de santé antérieurs, un scanner du crâne de Jina Amini montre une fracture osseuse, une hémorragie et un œdème cérébral.
 
#EndIranRegime #IranProtests #LetUsTalk #Jîna_Emînî #Jina_emini #WhiteWednesdays #MahsaAmini #TwitterKurds #مهسا_امینی #Rojhilat #Mahsa_Amini

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici