AccueilKurdistanRojavaROJAVA. Un drone turc tue 3 soldats des FDS à Ain Issa

ROJAVA. Un drone turc tue 3 soldats des FDS à Ain Issa

SYRIE / ROJAVA – Le 16 septembre, un drone turc a ciblé les forces arabo-kurdes à Ain Issa, dans le nord de la Syrie, tuant 3 combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS).
 
Les Forces démocratiques syriennes ont annoncé la mort de trois de leurs combattants aujourd’hui. Selon les informations, les combattants sont morts vendredi dernier dans une attaque de drone de combat de l’armée turque.
 
Les victimes sont :
 
Ibrahim Muhammad Barhou (Nom de guerre: Givara), Ahmed Hamad Al-Shawi (Nom de guerre: Zagros) et Hecî Xelîl Mihemed (Nom de guerre: Çiya Kobanê)
 
Les combattants martyrs étaient déployés sur les positions défensives le long de la ligne de désescalade entre la zone autonome et la zone occupée par la Turquie. Les FDS expliquent que ces attaques sont ignorées par la communauté internationale. Selon un accord de cessez-le-feu appliqué en octobre 2019 après que la Turquie a occupé Serêkaniyê (Ras al-Ain) et Girê Spî (Tall Abyad), la Russie s’est engagée à mettre en œuvre des mécanismes pour éviter l’agression turque contre le nord et l’est de la Syrie le long de la ligne de désescalade. La pratique, cependant, semble différente. Largement inaperçue du public, l’armée turque de l’OTAN bombarde la région presque tous les jours, et l’armée russe ignore également ces attaques et ne respecte donc pas les obligations découlant de l’accord.
 
FDS: nouvelle escalade de la violence depuis l’opération à al-Hol
 
Les FDS soulignent également que les milices alliées à la Turquie et à Ankara ont commencé leurs attaques contre les zones autonomes du nord et de l’est de la Syrie au début de l’opération de sécurité dans le camp d’al-Hol accueillant les membres de DAECH. L’opération contre les cellules dormantes de l’organisation terroriste « Etat islamique » (EI) dans le camp près de Hesekê, qui a duré plus de trois semaines a permis l’arrestation de 226 partisans de l’EI, dont 36 femmes. Depuis lors, selon les FDS, il y a eu une « nouvelle escalade de la violence » contre les régions autonomes. L’alliance exprime sa profonde sympathie aux proches des combattants morts à Ain Issa. « Nous promettons aux peuples du nord et de l’est de la Syrie de venger le sang de nos compagnons. »
 
ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici