AccueilJournalismeTURQUIE. Deux journalistes kurdes risquent la prison pour avoir fait leur travail

TURQUIE. Deux journalistes kurdes risquent la prison pour avoir fait leur travail

TURQUIE – Les journalistes kurdes Rozerin Gültekin (JinNews) et Ergin Çağlar (MA) risquent jusqu’à trois ans de prison pour avoir couvert une manifestation contre l’isolement d’Abdullah Öcalan qui a eu lieu à Bursa en juin dernier.

Le 12 juin, une marche vers Gemlik a eu lieu en Turquie pour exiger la fin de l’isolement imposé à Abdullah Öcalan sur l’île-prison d’Imrali. Des navires se rendent de la ville portuaire de la province de Bursa à la prison de l’île, où Abdullah Öcalan est détenu dans des conditions d’isolement strictes avec trois autres prisonniers politiques. Les manifestants exigeaient que le gouvernement turc résout la question kurde par le dialogue et ainsi parvenir à la paix sociale.

La police a été déployée en grand nombre dans tout le pays et a empêché la marche dans de nombreux endroits, arrêtant de nombreuses personnes. Dix personnes ont été arrêtées à Bursa, dont Rozerin Gültekin de l’agence de presse féminine JinNews et Ergin Çağlar de Mezopotamya Ajansı (MA). Les deux journalistes étaient là pour couvrir la manifestation.

Le parquet de Bursa a maintenant porté plainte contre Gültekin et Çağlar, les accusant d’avoir enfreint la loi sur les rassemblements. Les journalistes risquent jusqu’à à trois ans de prison.

Le procès de Rozerin Gültekin s’ouvrira le 25 octobre au tribunal correctionnel de Seferihisar, et celui d’Ergin Çağlar le 6 décembre à Bursa.

Les journalistes en Turquie sont souvent exposés à la violence policière alors qu’ils tentent de faire leur travail, et Rozerin Gültekin et Ergin Çağlar avaient déjà subi des violences similaires dans le passé.

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici