ROJAVA. 4 fillettes mortes, 11 autres blessées lors d’une frappe turque ciblant un centre d’éducation pour filles à Tall Tamr

0
322
SYRIE / ROJAVA – La Turquie a commis un nouveau massacre d’enfants en ciblant un centre d’éducation pour filles parrainé par l’ONU à Tall Tamr, région sous contrôle des forces arabo-kurdes. Pendant ce temps-là, la communauté internationale parle d’Erdogan qui joue les émissaires entre la Russie et l’Ukraine…
 
Hier soir des drones armés turcs ont ciblé un centre d’éducation pour filles du village Shimoke, près de Tal Tamir. Quatre filles ont été tuées et 11 autres filles ont été blessées lors du massacre. Le centre est situé à 2 km d’une base de la coalition internationale. 
 
L’administration autonome a annoncé le décès de 4 fillettes
 
L’administration autonome du nord et de l’est de la Syrie a condamné le ciblage par l’État d’occupation turc du centre d’apprentissage pour filles de Shimoke ville à Hassakeh, qui est parrainé par les Nations unies.
 
L’Administration autonome du nord et de l’est de la Syrie a publié une déclaration condamnant les attaques de l’État d’occupation turc contre le centre d’apprentissage pour filles du village de Shimoke à Hassakeh, parrainé par les Nations Unies.
 
La déclaration est la suivante :
 
« Après la dernière rencontre entre Erdogan et les partis internationaux et régionaux, les attaques de l’occupation turque contre la région se sont multipliées. À la suite de ces attaques, de nombreux civils, enfants et commandants qui ont combattu aux côtés de la Coalition internationale contre l’organisation ISIS ont été tués. La nuit dernière, l’État turc fasciste a mené une attaque avec un drone contre un centre d’apprentissage pour filles du village de Shimoke, parrainé par les Nations Unies, causant la mort de 4 fillettes et blessant 11 autres. Cet emplacement est situé à seulement 2 km de la base de la Coalition internationale. Ils mènent ces attaques dans leurs guerres de massacres contre le peuple et nos régions. Cette attaque brutale viole toutes les lois et réglementations et constitue un crime de guerre.
 
Il est clair qu’Erdogan a mentionné l’opération militaire, ce qui signifiait qu’il imposerait son terrorisme à tout le monde sans répondre de ses actes.
 
Cette attaque constitue une menace pour les civils, les enfants et les centres éducatifs et montre de graves conséquences. [Les attaques] provoqueront plus de chaos en Syrie et affecteront la Syrie et son peuple.
 
Les faux prétextes de l’État turc sont utilisés pour justifier l’invasion de nos territoires. Par conséquent, les dangers de cette attaque augmentent chaque jour. Cela confirme que la Syrie est sous la menace de l’État turc et que tous les Syriens devraient le savoir et apprendre de la politique de l’État turc. »
 
ANHA

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici