TURQUIE. Écouter de la musique kurde considéré comme un acte criminel

0
162

TURQUIE – Un procureur d’Aydin a intenté une action en justice contre 11 femmes politiciennes, membres d’HDP pour « appartenance à une organisation terroriste » et « propagande terroriste » . « Écouter de la musique kurde » a été considéré comme une preuve pénale dans l’acte d’accusation.

11 femmes membres du Parti démocratique des peuples (HDP) ont été arrêtées le 14 février 2021 pour « avoir fait de la propagande pour une organisation terroriste » lors d’une opération de génocide politique dans la province d’Aydın et ses districts. Alors que les femmes ont été libérées plus tard, une action en justice a été intentée contre elles. L’acte d’accusation préparé par le bureau du procureur général d’Aydın a été confirmé par la 2ème Cour pénale d’Aydın.

L’acte d’accusation citait des événements et des déclarations à la presse comme des « preuves criminelles » , ainsi que l’écoute de musique kurde lors d’événements. Les interviews que les femmes en question ont accordées aux médias ont également été incluses dans l’acte d’accusation.

La première audience de l’affaire contre ces politiciennes se tiendra le 11 novembre devant la 2e Cour pénale d’Aydın.

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici