IRAN. Les forces iraniennes tuent un kolbar kurde après des menaces d’un commandant

0
171
IRAN / ROJHILAT – Le 7 août, les gardes-frontières iraniens ont tué Hazhar Faraji, un kolbar kurde de 29 ans, dans la zone frontalière de Sard Ab à Baneh, province du Kurdistan. Le kolbar a été pris pour cible de près et sans avertissement préalable.
 
Le meurtre du kolbar survient quelques jours après que le commandant des gardes-frontières iraniens a menacé de « traiter durement » les kolbars à Baneh.
 
Il y a quelques jours, lors d’une visite aux postes frontières de Baneh, le commandant des forces frontalières a déclaré : « Les frontières de Baneh de Haftash à Barvishkani seront fermées dans les deux prochains mois et nous avons ordonné que personne ne franchisse la frontière sans l’autorisation du gardes-frontières. Si quelqu’un enfreint la loi, il sera traité durement. » (Via Kurdistan Human Rights Network – KHRN)
 

 

Au moins 46 kolbars tués en 2021

Les kolbars (également kolbers ou kulbars) sont des transporteurs de charges qui transportent des marchandises commerciales à travers les frontières de l’État au Kurdistan. Pour beaucoup de gens, surtout au Kurdistan oriental, ce travail difficile et dangereux est le seul moyen de gagner de l’argent. Selon KHRN, au moins 46 kolbars kurdes ont été tués en 2021. 122 autres porteurs de charges ont été blessés dans la zone frontalière par des tirs des forces de sécurité ou des catastrophes naturelles. Sur les 46 kolbars qui ont perdu la vie, 17 ont été tués par les forces iraniennes et quatre par les forces turques. Un kolbar mineur s’est suicidé après que les forces frontalières aient confisqué ses mules.  

En outre, cinq kolbars sont morts d’avalanches, trois à cause du froid, trois à cause de chutes en montagne, trois à cause d’infarctus lors du transport de marchandises, un à cause de noyade dans une rivière et neuf dans des accidents de la circulation.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici