TURQUIE. Le HDP en meeting contre les guerres et l’exploitation

0
149
ISTANBUL – Menacé de fermeture par le régime turc, le parti « pro-kurde » , HDP a rassemblés ses électeurs à hier à Istanbul, après le rassemblement de la veille à Amed (Diyarbakir). Le HDP a lancé une série de meetings à travers la Turquie et le Kurdistan du Nord afin de proposer une troisième voie dans un pays où l’islamo-nationalisme et le nationalisme-kémaliste se disputent le pouvoir, en insistant sur la guerre pour garder les Kurdes sous le joug colonialiste…
 
Hier, des milliers de personnes ont assisté au rassemblement organisé par le Parti démocratique des peuples (HDP) à Istanbul avec le slogan « Nous sommes la solution (en kurde: Çareserî em in ou en tr: Çözüm Biz’de). Non aux guerres et à l’exploitation ! » 

Des banderoles demandant la libération immédiate de la prisonnière politique Aysel Tuğluk étaient portées par des femmes lors du meeting d’HDP.
 
Lors du rassemblement de samedi à Amed, le coprésident du HDP, Mithat Sancar, a appelé l’opposition à s’unir contre la politique de guerre d’Ankara, tout en fustigeant les attaques de la Turquie au Kurdistan irakien et son offensive prévue dans le nord de la Syrie.
 
 
« La guerre est menée contre les Kurdes »
 
S’exprimant lors du rassemblement, le co-porte-parole du Congrès démocratique des peuples (HDK), Cengiz Çiçek, a souligné qu’ils étaient contre la guerre et l’exploitation. Çiçek a déclaré : « Pendant des années, nous avons dit « non à la guerre ». Nous avons payé mille et un prix dans la lutte de plusieurs décennies pour assurer une transformation démocratique permanente dans ces terres. S’il y a une croyance en l’espoir, ils vous insultent. Le gouvernement AKP-MHP poursuit sa politique du mensonge. Ceux qui prétendent être des ambassadeurs de la paix dans la guerre russo-ukrainienne imposent la guerre au peuple kurde. »
 
Liberté contre la guerre
 
Çiçek a déclaré : «La lutte pour la démocratie et la liberté contre un régime hostile aux peuples est notre devoir. La guerre a été menée contre les femmes, la nature, les alévis, les ouvriers et le peuple kurde. Les riches commencent la guerre, mais les pauvres meurent dans cette guerre. C’est la base de notre opposition à la guerre. Nous ne voulons pas que les droits des travailleurs de Turquie et des enfants du peuple kurde meurent dans cette guerre. »
 
La coprésidente du HDP, Pervin Buldan, a pris la parole après Çiçek et a déclaré : « Vous êtes venu ici en réclamant le slogan » nous sommes la solution « . C’est pourquoi ceux qui dirigent ce pays depuis Ankara, ceux qui disent « nous sommes le pouvoir » dans ce pays, devraient regarder bien cette affiche et voir ceux qui disent « nous sommes la solution » . »
 
Déclarant qu’ils se sont réunis une fois de plus avec les peuples de Turquie et le peuple kurde après le rassemblement bondé qu’ils ont tenu à Amed, Buldan a ajouté: « Une fois de plus, nous disons que nous sommes la solution : non aux guerres, à l’exploitation. Le HDP a une parole forte et un pouvoir de solution à tous les problèmes en Turquie. Nous sommes un parti de lutte dans ce pays. Nous croyons que la seule solution à tous les problèmes et crises dans ce pays sera réalisée en concrétisant les idées et les propositions du HDP. Parce que nous avons une résistance honorable, nous avons une lutte imparable, nous avons des principes déterminés. Ce sont les choses qui font de nous ce que nous sommes et nous permettent d’être si forts. Nos principes sont notre résistance et notre lutte. Tout cela a fait du HDP un parti qui a une position, une voix et une décision plus fortes en Turquie. Vous avez également une grande part et un grand effort dans ce domaine. Merci à vous tous. » ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici