IRAN. Six prisonniers kurdes exécutés en moins d’une semaine

0
71
IRAN / ROJHILAT – Le prisonnier kurde Ayub Mirzaei, 29 ans, a été exécutée le samedi 30 juillet 2022 à la prison de Dizelabad à Kermanshah. En moins d’une semaine, six prisonniers kurdes, dont deux femmes, ont été exécutés dans les prisons de Kermanshah, Urmia et Sanandaj (Sînê). Ils étaient tous condamnés pour meurtre avec préméditation.
 
Selon le rapport reçu par l’ONG Hengaw, Ayub Mirzaei a été arrêté il y a deux ans sous l’inculpation de meurtre avec préméditation, puis condamné à mort par le système judiciaire de la République islamique d’Iran.

Exécution d'un citoyen kurde dans la prison de Kermanshah

La nouvelle de l’exécution du citoyen kurde n’a pas été annoncée dans les médias gouvernementaux.
D’après les statistiques enregistrées par l’Organisation des droits de humain Hengaw, six prisonniers kurdes, dont deux femmes, ont été exécutés dans les prisons de Kermanshah, Urmia et Sanandaj en moins d’une semaine. Ils étaient tous inculpés pour meurtre avec préméditation. (Hengaw)
 
Selon un rapport récent d’Amnesty International, l’Iran a exécuté au moins 251 personnes [dont de nombreux Baloutches et Kurdes] depuis le début de cette année. L’ONG internationale des droits humains dénonce la « frénésie d’exécution » qui a lieu en Iran depuis le début de l’année. La majorité des prisonniers exécutés appartiennent aux minorités baloutches, kurdes et arabes.
 
Selon la loi iranienne, la peine de mort s’applique à de nombreuses infractions, notamment les crimes financiers, le viol et le vol à main armée. Activités protégées par le droit international des droits de l’homme, telles que les relations sexuelles consenties entre personnes de même sexe, les relations sexuelles extraconjugales et les propos jugés « insultants envers le prophète de l’islam », ainsi que des infractions formulées en termes vagues, telles que « l’inimitié envers Dieu » et « la propagation de la corruption sur terre » sont également passibles de la peine de mort.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici