AccueilMoyen-OrientIrakL'Assemblée de Shengal appelle à l'expulsion des troupes turques d'Irak

L’Assemblée de Shengal appelle à l’expulsion des troupes turques d’Irak

SHENGAL – Les Yézidis de Shengal appellent à l’expulsion des troupes turques d’Irak après le massacre de 9 civils par l’armée turque hier dans la région kurde de Zakho.

Selon l’Assemblée autonome de Shengal, le massacre d’hier est le fruit du silence des gouvernements de l’Irak et de la région du Kurdistan.

Le Conseil exécutif de l’Assemblée démocratique autonome de Shengal (Sinjar) a publié une déclaration après le massacre de 9 civils et jusqu’à 30 autres lors d’une attaque à l’artillerie par l’armée turque dans la campagne du gouvernorat de Duhok, au Kurdistan du Sud, le 20 juillet.

Appelant à l’expulsion des troupes turques des terres irakiennes, l’Assemblée autonome de Shengal a déclaré : « La trahison se répète à l’approche de l’anniversaire du génocide du 3 août (faisant référence à l’assaut et au massacre de masse de l’EI en 2014). Ceux qui ont abandonné le peuple Yazidi pour faire face au génocide ont cette fois causé un massacre à Zakho. Nous ne savons tous que trop bien que ce sont les gouvernements de l’Irak et de la région du Kurdistan qui ont ouvert la voie aux attaques en n’élevant aucune voix contre les attaques de plus en plus continues de l’État turc. »

Condamnant le massacre turc de civils arabes lors d’un pique-nique à Zakho et présentant leurs condoléances aux familles, le communiqué poursuit : « En tant que peuple et administration autonome de Shengal, nous appelons les responsables à agir et à arrêter l’État turc qui a perpétré des dizaines d’attaques contre Shengal et tué nos enfants dès l’âge de 12 ans. L’Etat turc occupant utilise le PKK comme excuse, pourtant l’Etat irakien a clairement vu maintenant que ce n’est pas le cas. L’État turc ne respecte pas les frontières et les droits souverains de l’Irak. Il faut voir qu’Al-Kadhimi a mis les terres irakiennes au service de l’Etat turc. Personne ne devrait accepter cela.

L’Assemblée autonome de Shengal a demandé que des mesures soient prises contre la Turquie afin que ses troupes soient retirées, que les bases militaires soient fermées et que l’armée turque ne soit pas autorisée à entrer en Irak par voie aérienne ou terrestre. L’État turc ne considère pas l’Irak comme un pays voisin. Il ne respecte pas non plus l’Irak et son peuple ni ne reconnaît ses droits souverains. L’État irakien est resté silencieux alors que les attaques turques ont coûté la vie à des garçons yézidis de 12 ans lors d’attaques précédentes. La cause de ce qui s’est passé hier est le silence des gouvernements de l’Irak et de la région du Kurdistan. »

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici