TURQUIE. Près de 400 ​​personnes dont un journaliste de l’AFP arrêtées lors de la Marche des Fiertés à Istanbul

0
203

Hier, des centaines de personnes, dont Bülent Kılıç, journaliste à l’Agence France Presse, ont été arrêtées par la police turque à Istanbul alors qu’elles voulaient défiler pour la Marche des Fiertés, malgré son interdiction.

Près de 400 ​​personnes, dont un journaliste de l’AFP, ont été arrêtées par la police alors que des groupes se rassemblaient dimanche autour de la place Taksim à Istanbul pour la marche des fiertés annuelle.

Plus tôt dans la semaine, les autorités avaient annoncé que la manifestation était interdite et le gouverneur d’Istanbul ordonnait la fermeture des stations de métro de Taksim et des environs pour dimanche.

Malgré ces annonces, la foule s’est rassemblée en groupes pour la marche, principalement dans les ruelles pour éviter la forte présence policière.

Après des déclarations faites par des organisateurs, la marche a débuté et la police turque a attaqué violemment la foule, procédé à des arrestations tout au long de la journée.

La police a pris pour cible des journalistes ainsi que des manifestants. Un policier a été filmé en train de jeter un journaliste d’AFP au sol, et Bülent Kılıç qui a été arrêté lors de la marche des fiertés de l’année dernière et a ensuite subi des violences policières, a de nouveau été arrêté, pour avoir défié les ordres de ne pas enregistrer d’images.

Les organisateurs de la Marche des Fiertés ont lancé un appel sur Twitter pour obtenir une assistance juridique, déclarant qu’il n’y avait pas assez d’avocats présents au poste de police pour un si grand nombre de détenus. (Medya News)

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici