Gouvernement allemand: la Turquie devrait défendre politiquement ses intérêts en Syrie

0
142

BERLIN – En réponse à une question de la députée germano-kurde Gökay Akbulut (DIE LINKE), le ministère fédéral des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement fédéral avait appelé la Turquie à poursuivre ses « intérêts sécuritaires en Syrie » politiquement et non par des moyens militaires.

Le gouvernement allemand a appelé la Turquie à poursuivre ses « intérêts sécuritiares en Syrie » politiquement et non par des moyens militaires. Cela a été annoncé par le ministère des Affaires étrangères en réponse à une question parlementaire de la députée de gauche Gökay Akbulut.

Se référant à la prétendue « politique étrangère féministe » de la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock, Akbulut avait demandé dans quelle mesure le ministère des Affaires étrangères s’opposerait à l’invasion militaire annoncée par la Turquie du nord de la Syrie et aux « forces de défense laïques YPG et l’unité de défense des femmes YPJ, qui sont des alliés de l’alliance occidentale dans la lutte contre l’État islamique, et quelle communication il y avait eu entre le ministère des Affaires étrangères et les autorités turques à ce sujet.

Dans la réponse du gouvernement fédéral du 14 juin, la secrétaire d’État Susanne Baumann a déclaré : « La situation en Syrie, y compris les opérations militaires turques, est un sujet de discussion régulier pour le gouvernement fédéral avec des représentants du gouvernement turc. Plus récemment, le gouvernement fédéral contacté la Turquie à ce sujet la semaine dernière. Le gouvernement fédéral a appelé à plusieurs reprises la Turquie à poursuivre ses intérêts de sécurité en Syrie par des moyens politiques et non par des moyens militaires. En outre, le gouvernement fédéral a toujours exprimé très clairement à la Turquie son attente que, dans son engagement militaire en Syrie, la Turquie doit attacher une importance primordiale à la protection de la population civile, en particulier des femmes et des enfants, et au respect du droit international humanitaire. »

ANF

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici