La Turquie veut empêcher les manifestations kurdes en Europe

0
289
A l’approche de la Journée internationale d’action contre l’occupation du Kurdistan et les attaques turques visant les Kurdes du Rojava et du Kurdistan d’Irak, le ministère turc des Affaires étrangères convoque les ambassadeurs européens les exhortant à interdire les manifestations kurdes à venir.
 
Dans une série de convocations par le ministère turc des Affaires étrangères, l’ambassadeur d’Italie à Ankara a été le dernier diplomate européen à être convoqué au ministère suite à des plaintes concernant des manifestations et des activités présumées du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).
 
L’ambassadeur Giorgio Marrapodi a été informé lundi par le ministère de l’ « inquiétude » suscitée par une manifestation dans la capitale italienne Rome qui aurait affiché des symboles du PKK et des photos du dirigeant kurde emprisonné Abdullah Öcalan.
 
Comme l’a rapporté le journal turc Milliyet, les autorités italiennes ont été invitées à interdire ces manifestations et activités qui, selon le ministère turc, se sont déroulées « sous le couvert d’organisations non gouvernementales » .
 
Auparavant, le 3 juin, l’ambassadeur de Grèce à Ankara avait été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères en raison de préoccupations concernant les activités du PKK dans son pays. Le ministère s’est plaint à l’ambassadeur Christodoulos Lazaris que le PKK faisait de la propagande en Grèce, le finançait et recrutait de nouveaux partisans.
 
Les ambassadeurs allemand et français à Ankara ont été convoqués au ministère turc des Affaires étrangères le 31 mai 2022 pour protester contre les manifestations organisées par les Kurdes dans ces pays. Le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a déclaré que les ambassadeurs avaient été informés du malaise de la Turquie face aux « événements organisés par le PKK » .
 
Les appels répétés du ministère turc des Affaires étrangères aux pays européens pour qu’ils interdisent les manifestations et les activités des militants kurdes coïncident avec l’appel de la campagne « Defend Kurdistan (Défendre le Kurdistan) » à manifester le 11 juin 2022 contre l’opération militaire et l’occupation du Kurdistan du Sud par la Turquie et l’offensive annoncée dans le nord et l’est de la Syrie.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici