SYRIE. La nouvelle invasion turque au Rojava qualifiée de « colonialisme » et « crimes contre l’humanité »

0
225
SYRIE / ROJAVA – Suite à l’annonce d’Erdogan déclarant que la Turquie allait mener une nouvelle excursion militaire contre les Kurdes du Rojava, un responsable syrien a déclaré que les efforts de la Turquie pour établir une soi-disant « zone de sécurité » constituaient des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.
 
Le ministère syrien des Affaires étrangères et des Expatriés a déclaré mercredi que les efforts de la Turquie pour établir « la soi-disant zone de sécurité » constituaient des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.
 
Cela est venu dans une lettre du ministère au Secrétaire général de l’ONU et au président du Conseil de sécurité de l’ONU concernant la récente déclaration du président turc Recep Tayyip Erdogan de lancer une nouvelle invasion de zones dans le nord-est de la Syrie.
 
« Nous prendrons bientôt de nouvelles mesures concernant les parties incomplètes du projet que nous avons lancé sur la zone de sécurité de 30 km de profondeur que nous avons établie le long de notre frontière sud » , a déclaré Erdogan le 23 mai.
 
Le ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré que « ce que fait le régime turc en cherchant à établir une soi-disant » zone de sécurité « sur le territoire syrien est une activité agressive et coloniale » .
 
« Le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan cherche à établir une zone explosive à l’intérieur de la Syrie et à continuer de parrainer, d’armer et d’exploiter des organisations terroristes armées à utiliser contre le peuple syrien » , a ajouté le ministère.
 
Depuis le début de la crise syrienne, les forces turques et leurs mercenaires alliés, également connues sous le nom d’Armée nationale syrienne (ASN / SNA), ont occupé plusieurs régions du nord de la Syrie dont Azaz, al-Bab, Jarablus, Afrin, Tel Abyad et Sere Kaniye (Ras al-Aïn).
 
Le ministère des Affaires étrangères a souligné que la politique turque de nettoyage ethnique dans les territoires syriens occupés revient à les qualifier de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici