Les travailleurs des médias kurdes dénoncent la guerre génocidaire turque au Kurdistan

0
126
BRUXELLES – Des journalistes et des travailleurs des médias kurdes ont tenu une conférence de presse à Bruxelles pour dénoncer la guerre génocidaire de l’État turc ciblant le Kurdistan du Sud et le Rojava.
 
Un groupe de journalistes et de professionnels des médias représentant des dizaines de médias dans quatre régions du Kurdistan, des pays de l’Union européenne et de la Fédération de Russie a tenu une conférence de presse au Press Club Brussels Europe.
 
Dénonçant la guerre de génocide turque en cours contre les Kurdes, les journalistes kurdes ont critiqué le silence de la presse européenne et mondiale.
 
Les journalistes ont exhorté les États membres de l’OTAN et de l’UE à couper leur soutien militaire, politique et économique à la Turquie et à ne pas participer au génocide kurde. Ils ont également appelé l’Union européenne et tous ses collègues dans le monde à être plus sensibles à la guerre de génocide menée par l’État turc.
 
Dilar Akravi, Hiwa Aryen, Heval Arslan, Aysel Avesta et Selahattin Işıldak représentant les journalistes signataires ont lu le communiqué de presse en kurde (kurmandji-sorani), anglais, français et arabe.
 
Voici le communiqué de presse, signé par environ 400 professionnels des médias:
 

Madame, Monsieur, Chères et Chers collègues de la presse

L’État turc mène une guerre génocidaire contre le peuple kurde à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières.

Le 17 avril, une attaque à grande échelle a été lancée contre les zones de Kurdistan d’Irak contrôlées par la guérilla kurde du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK).

L’administration du Parti Démocratique du Kurdistan (KDP) soutient ces attaques. L’armée turque n’hésite pas à utiliser des armes interdites par les conventions internationales, y compris des armes chimiques.

Les montagnes du Kurdistan sont bombardées intensivement par des avions de guerre depuis des mois. Des attaques terrestres et aériennes sont aussi menées contre le nord-est de la Syrie (Rojava). Des assassinats sont perpétrés régulièrement par des drones de combat. 

L’État turc, avec les forces djihadistes-salafistes comme DAESH et le Front al Nosra, occupent les régions d’Afrin, Jarablus, Azaz, Bab, Girê Spî (Tell Abyad), Serekaniye (Ras al-Aïn) du nord-est de la Syrie.

L’armée turque veut mettre fin aux acquis kurdes existants dans le sud du Kurdistan et le nord-est de la Syrie.

En particulier, elle vise à achever le génocide inachevé par l’État islamique à Sincar, qui est la patrie des Kurdes yézidis ayant subi les attaques génocidaires de l’État islamique le 3 août 2014.

L’État turc profite de la conjoncture mondiale qui a émergé avec la guerre en Ukraine et essaie de transformer cette guerre en une opportunité afin d’achever le génocide kurde.

Rappelons également que des milliers d’hommes politiques, d’intellectuels, de femmes, de journalistes et de défenseurs des droits humains kurdes sont dans les geôles turques.

Les États membres de l’OTAN et de l’Union européenne restent silencieux face à cette impudence de l’État turc. Ce silence est perçu par l’opinion publique kurde comme un soutien au génocide.

Or, comme tout autre peuple, les Kurdes ont le droit de vivre librement sur leur propre terre et le droit à disposer d’eux-mêmes.

Aussi, il ne faut pas oublier que le monde a une dette envers les Kurdes qui ont mené une lutte acharnée en Irak et en Syrie contre l’EI, qui est un fléau mondial. Les Kurdes, par leurs bravoures, ont contribué énormément à l’arrêt de l’effusion de sang dans les capitales européennes comme Londres, Madrid, Paris et Bruxelles. Des dizaines de milliers de Kurdes sont morts dans cette guerre pour que le monde soit en sécurité.

Or aujourd’hui la presse européenne et mondiale se tait face aux crimes contre l’humanité commis par l’armée turque contre les Kurdes. Ce silence encourage l’État turc à commettre plus de crimes et à poursuivre le génocide.

Pour cette raison, en tant que journalistes et travailleurs des médias Kurdes, nous, les signataires de cette déclaration ;   

  • condamnons fermement la guerre génocidaire menée par l’État turc contre les Kurdes.
  • condamnons le PDK, partenaire des attaques génocidaires de l’armée turque, et appelons le PDK à abandonner cette attitude collaborative au détriment des intérêts kurdes et des peuples de la région.
  • appelons les États membres de l’OTAN et de l’Union européenne de mettre fin à leur soutien militaire, politique et économique à la Turquie.
  • appelons nos collègues européens et du monde entier à être plus sensibles à la guerre génocidaire menée par l’État turc et transmettent plus d’informations afin d’informer l’opinion publique.

Signataires du communiqué:

Barış Abbasoğlu, Kozhiar Cemal Abdulla, Hawas Ablou, Elî Aesen, Arian Ekram Ahmad, Tewar Adel, Karzan Alî, Hikmet Aslan, Emin Aslan, Fuat Ateş, Turaj Asperi, Daban Ayub, Rebun Aka, Mizgîn Akman, Nuri Akman, Saburov Ali, Yusuf Alkan, Rahşan Aksoy, İsmet Akurt, Derav Ala, Hacer Altunsoy, Dewrim Alp, Vera Andreevna, Heval Arslan, Devrim Arslan, Nurdoğan Aydoğan, Aysel Avesta, Mücahit Avras, Ebru Aydın, Fatma Gulçiçek Ari, Aslan Aslan, çalak Arbaba, Diler Akrei,  Mihemed Badilî, Bayram Balcı, Barış Balseçer, Barış Barıştıran, Murat Bakur, Firaz Baran, Xeyrî Baran, Harûn Baran, Afat Baz, Halil Baysoy, Amara Bawer, Şnyar Bayaz, Barış Boyraz, , Serhat Bucak, Mahsun Budak, Haki Bulut, Duygu Bozkurt, Mihemed Hemûd Cefa, Dilyar Cizîrî, Cahide Bulut, Ceren Ceylan, Kozhiar Cemal, Zinar Bekrî Cafer, Hannah Chomani, Hüseyincan Berkant Ceylan, Ciwanaa Cimaa, Azad Cûdî, Kendal Cûdî, Azad Cûdî, Medya Cebe, Halil İbrahim Cengiz, Lokman Coskun, Ronahî Çetin, Ali Çelik, Alan Çeto, Hayrettin Çelîk, Kemal Çomanî, Hêlîn Cûdî, Huseyin Dag, Arzu Demir, Newroz Demhat, Leyla Deniz, Sozdar Dersim, İzzet Dersim, Bilal Dersim, Amed Dicle, Mazlûm Dîkmen, Deniz Devrim, Riyad Debax, Nazli Duman, Ceyhun Dönmez, Ridvan Doner, Dizgûnê Dewrêş, Memed Drewş,  Rodîn Çawîş, Sara Çekdar, Alan Hesen Kor Ebdo, Welat Hisnî Kor Ebdo, Cîhan Erebo, Cemal Ekinci, Berivan Eminoğlu, Rolav Elî, Raperîn Elî, Cûdî Elî, Dicle Elias, Ehmed Efîf Elyunis, Hîwa Elî, Erdal Er, Füsun Erdogan, İdris Erdem, Hazhar Enwer, Dilşad Enwer, Îsa Ebdulqehar, Hêvîn Ehmed, Malwa Elî, Fadî mehdî Elxenafir, Nêvîn Yûsif Elhesen, Serbast Qane Ehmed,, Warya Husên Ehmed, Jiyan San Ehmed, Ebdullah Ehmed, Bahoz Elî, Tawana Elî, Îmad Elî, Sozyar Elî, Serbast Qane Ehmed, Warya Husên Ehmed, Hemo Fatimê, Mihemed Eyîd Fireh, Medenî Ferho, Letîf Fatîh Ferec, Seydi Fırat, Novîn Fetho, Hassan Ghazi, Serdar Goyî, Ali Güler, Bozo Gundî, Menice Gunay, Menice Gunay, Dicle Guner, Selim Günenç, Sabahattin Gultekin, Necmettin Güven, Latife Güzel, İbrahim Gümüş, Azad Ahmet Göçer,  Lydia Gottschalk, Ranjdar Grawî, Jangin Hasan, Sale Haji, Nêvîn Al Hasan, Gulan Heyder, Şîrîn Hesen, Genco Ferhan Hesen, Merwa Hekarî, Sîlva Fethela Hisên, Zîn Hesen, Mazlûm Hessen, Handren Hewramî, Rojîn Loqman Hesen, Feysel Hesen, Lewend Hesen, Rêzan Hesinkar, Tuğba Hezer, Warya Husên, Rêbaz Hesen, Mihemed Husên, Payam Hosseini, Şîndar Mislim Hinko, Arnesto Îbo, Mûhened Îbrahîm, Fenya Igrek, Aras Îbrahîm, Deniz İke, Mahir İniz, Îsam Îsa, Jiyan Îsa, Miroev Ishkhan, Selahattin Işıldak, Veysel Işık, Fehim Işık, Evîn Îbrahîm, Merva Îlyas, Laleş Ebdulrehman Îbrahîm, Awaz Îbrahîm, Robin Jan, Yilmaz Kaba, Ahmet Kahraman, Süleyman Kalender, Karox Kamran, Serdar Karakoç, Nazik Kêtkanî, Muhammet Kaya, Karamanov Kadir, Ismet Kem, Olcay Kızılpınar, Berîvan Kemal, Lava Kurda, Alan Meîş, Evîn Mêrdîn, Tahir Kara, Viyan Karahan, Leyla Kobanê, Meral Kuçuk, Lezgieva Kurdistan,  Rojbin Masho Kurt, Filiz Koçali, Dilar Rojen Kok, Berhem Letîf, Mihemed Letîf, Nêçîrvan Letîf, Mgoyan Liana, Elî Malatya, Mustafayev Mammad, Ertuğrul Mavioğlu, Renda Mecîd, Ayhan Metîn, Cahit Mervan, Xelîl Mêrxas, Şivan Mêsî, Ciwan Mistefa, Arjîn Fatimê  Medya, Aram Malekşa, Shuan Mariwan, Sasan Mehrabî, Farman Mohammed, Warya Mohammadi, Chawan Latif Mohammed, Hîwa Gul Mihemedî, Suren Mihemed, Mihemed Mehmûd, Darya Mihemed, Hawar Mohammed, Yasîn Mihemed,  Salar Mehmûd, Ako Mejid, Lavîn Mehmûd, Aysel Hacî Mehmûd, Asûda Mihemed, Tawana Mistefa, Nêçîrvan Letîf Mihemed, Mihemed Letîf Mihemed, Hemo Salih Medya, Sozê Mexmûr, Fewaz Mihemed, Mheme Hisên Murad, Allo Mussa, Fatma Cesas Mûrad, Awaz Mihemed, Raperîn Mihemed, Îmad Mihemed, Lezgîn Mihemed, Jiyan Mihemed, Ebdulreşîd Mihemed Mihemed, Deysam Ahmed Mihmed,  Ebdulcebar Welîd Mihemed, Kendal Mihemed, Ebdulmuhsin Mihemed, Delîl Faris Murad, Mohammed Mustafa, Roştiyam Munzur, Avan Nader, Aras Nizami, Evîn Nesrîn, Hogir Necar, Eduard Namoyan, Suna Tunç,  Ramazan Olçen, Meltem Oktay, Celal Önen, Avesta Osman, Ayfer Ozdogan, Mihemed Osê, Hebûn Omer, Azad Osman,  Dilcan Osman Oso, Ehmed Elae Osman, Hebûn Ebdulezîz Osman, Cihan Özgür, Ezgi Özer,  İnan Özel, Uğur Özalp, Elena Petrovna , Rêwî Rêdûr, Kemal Rewf, Hesen Remo, Delîl Mihemed Remo, Ronahî Reşîd, Karox Kamran Resûl, Cîdad Roj, Evin Roni,  Cudî Ronahî, Zeki Rüzgar, Veysi Sarısözen, Medî Sevgat, Faruk Sakık, Arif Selîmî, Efser Serhanoglu, Şêrwan Salih, Hêvî Salah, Şêrwan Sali,  Semîra Seîd, Ferhad Sengawî, Mihraban Selam, Osman Ezîz Silêmanî, Hawzhin Shokur, Berşîr Salih, Duaa Seado, Estirvan Fexir silêman, Berîvan Silo, Midya Silêman, Ciwan Şamîran, Edhem yasir Şêxmûs, Şêrîvan Hisên Şaibo, Bêrîvan Şaho, Barzan Shahsuvar, Aliko Shaboev, Ömer Sever, Mihemed Seydî, Salihe Silêman, Mehdmûd Sîdo, Behrooz Sohrabî, Erdoğan Sürgeç, Osman Şahin, Adar Şaman, Cano Şakir, Zêdan Şaqûlî, Ejder Şêxo, Zîwer Şêxo, Rojîn Şêxo, Eylem Şoreş, Ayhan Tayfur, Suleyman Tewil, Songul Turhal, Mahir Üzmez, Erdoğan Yener, Pervin Yerlikaya, Güler Yıldız, Arzu Yıldız, Zeynep Guner, Ülkem Zeremya, Filiz Zeyrek, Raxib Ehmed Ziyab, Şêrîn Zêrevan, Berîtan Xalid, Xalid Xelîl, Sarbast Qane, Midya Qaşom, Kashahi Vazir, Negîn Şîxoalîslamî Watanî.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici