Une députée suédoise d’origine kurde visée par Erdogan

0
217
La Turquie a transformé la demande d’adhésion à l’OTAN de Finlande et Suède en un moyen de chantage pour criminaliser les Kurdes dans ces pays nordiques. Un des Kurdes de Suède qu’Erdogan cible n’est autre que la députée suédoise d’origine kurde Amineh Kakabaveh.
 
La députée kurdo-suédoise a déclaré qu’Erdogan voulait la faire taire. Elle appelé la Suède et l’Europe à ne pas céder au chantage d’Erdogan et être solidaires des Kurdes qui ont défendu l’humanité en combattant courageusement DAECH / ISIS.
 
« Nous ne devons jamais abandonner la lutte pour les droits humains et être solidaires avec ceux qui ont lutté contre la barbarie de DAECH/ISIS. Solidaires des YPG et les femmes des YPJ qui ont sauvé non seulement les Kurdes, les Assyriens, les Yézidies et les enfants mais aussi le monde entier des terroristes. Cela agace le despote Erdoğan. Il veut (…) faire accepter à la fois à la Suède, l’UE et les États-Unis ses demandes, par exemple, de lever l’embargo sur les armes, pour que les États-Unis et l’UE sauvent Erdoğan et la Turquie de la crise économique créée par Erdogan la politique.
 
Il y a des élections l’année prochaine en Turquie et il veut passer de la politique intérieure à autre chose au détriment des Kurdes et d’autres personnes. Il exigera probablement de l’UE que toute l’UE étiquette les YPJ et les YPG ainsi que le PYD comme organisations terroristes. »
 
Qui est Amineh Kakabaveh ?
 
Amineh Kakabaveh est une politicienne suédoise d’origine kurde iranienne. Elle est membre du Parlement suédois depuis 2008.
 
Avant de fuir en Suède, via la Grèce et la Turquie, elle rejoint la KOMALA, organisation armée kurde du Rojhilat.
 
En tant que politicienne et faiseuse d’opinion, Kakabaveh est impliquée dans des sujets tels que les crimes d’honneur, les droits des femmes et la laïcité. Son travail a fait d’elle une personne controversée au sein de la politique suédoise et de son propre parti de gauche, mais elle a également reçu le titre de « Suédoise de l’année » , décerné par le magazine Fokus. Son autobiographie Amineh – inte större än en kalasjnikov (« Amineh – pas plus grande qu’une Kalachnikov ») a été publiée en 2016, détaillant sa vie de peshmerga.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici