SHENGAL. L’armée irakienne tue un combattant yézidi et provoque la fuite des civils

0
147
IRAK / SHENGAL – La Turquie a fait pression sur le gouvernement irakien pour qu’il mette fin à l’autonomie des Kurdes yézidis de Shengal au nom de « lutte contre le terrorisme » et depuis, l’armée irakienne a envahi une partie de la région, malgré la résistance yézidie. Hier, le combattant yézidi, Shervan Ezidxan, 31 ans, est tombé martyr lors d’une attaque de l’armée irakienne. L’attaque a provoqué la fuite de 4 000 civils yézidis.
 
Shervan Ezidxan

Les affrontements se poursuivent depuis que l’armée irakienne a attaqué le point de contrôle des forces de sécurité yézidies (Asayîşa Êzîdxanê) à Sinune et les forces yézidies YBŞ et YJŞ il y a 3 jours.
 
Le régime irakien qui tolère les milices chiites iraniennes sur son sol est parti en guerre contre une poignée de Yézidis qui ont survécu au génocide commis par DAECH / ISIS en 2014 sous le regard complice de la communauté internationale.
 
Après les affrontements opposant l’armée irakienne et les Unités de Défense de Shengal (YBŞ) et des Unités de défense des femmes de Shengal (YJŞ) la population yézidie est de nouveau plongée dans la terreur alors qu’elle ne s’est pas encore remise du génocide commis par le groupe État islamique (DAECH / ISIS) en 2014 et qu’elle a été secourue par le PKK tandis qu’elle avait été abandonnée par les gouvernements irakien et du Kurdistan du Sud.
 
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici