KURDISTAN. Les YPG démentent les allégations du PDK concernant l’envoi de masques à la guérilla kurde

0
219
KURDISTAN – Tandis que l’alliance PDK-Turquie anti-PKK est devenue limpide, le clan Barzani qui a perdu la légitimité aux yeux de la majorité des Kurdes attaque également les YPG du Rojava dans une fuite en avant qui risque de lui exploser à la figure tel un boomerang.
 
Le 26 avril, les forces de sécurité liées au PDK (parti du clan Barzani) du Kurdistan irakien déclaraient avoir saisi à Dohuk des masques destinés au combattants du PKK pour se protéger des armes chimiques utilisées par la Turquie dans le nord de l’Irak. Un responsable des forces de sécurité de PDK prétendait également que ces masques étaient envoyés par le Unités de Protection du Peuple (YPG) depuis le Rojava.
 
Sur les réseaux sociaux, des membres de la famille Barzanî mènent une campagne anti-PKK, parlant par exemple de 86 milliards de dollars que le PKK aurait empoché grâce au trafic de drogue (rueur partagée par Piran Dilshad Mustafa Barzani sur Twitter).

C’est assez cocasse de voir que les Barzanî trempés dans des affaires de corruption et d’enrichissements grâce à des biens mal-acquis propagent de telles rumeurs au lieu de répondre aux questions soulevées depuis qu’un journaliste d’investigation a dévoilé l’enrichissements douteux des Barzani qui s’élève à des milliards de dollars.
 
Les YPG démentent les allégations des Asayish de Dohuk
 
Le porte-parole des Unités de protection du peuple (YPG), Nuri Mahmoud, a démenti les allégations selon lesquelles les Asayish (forces de sécurité) du PDK aurait saisi du matériel militaire envoyé par les YPG à Dohuk, soulignant que ces allégations sont sans fondement, et a déclaré que le PDK essaye avec de telles nouvelles de neutraliser les réactions que l’opinion publique kurde lui a manifestées, en raison de son alliance avec l’occupation turque dans ses attaques contre le Kurdistan du Sud.
Jeudi, le porte-parole des YPG, Mahmoud, déclaré:
 
« L’Asayish du PDK a fait des allégations le 26 avril. Selon ces allégations, du matériel militaire envoyé par l’Unité de protection du peuple a été saisi à Dohuk. Nous n’avons aucun lien avec ce matériel militaire saisi à Dohouk par l’Asayish du PDK.
 
Cette allégation précise que ce matériel a été envoyé par un responsable des YPG, Rudi Hussein. Il n’y a personne dans les rangs des Unités de protection du peuple qui porte ce nom. Cet incident qui, selon le Parti démocratique du Kurdistan, n’est pas vrai. Avec de telles nouvelles, le PDK tente de cacher son alliance avec l’État occupant turc. Il cherche également à montrer que les attaques d’occupation de l’État turc sont légitimes. La publication de telles allégations en conjonction avec l’augmentation des attaques d’occupation sur le Kurdistan du Sud et le nord-est de la Syrie soulève des doutes. Il veut cibler délibérément la révolution du Rojava et son peuple avec de telles nouvelles et nuire à ses relations diplomatiques. Il essaie aussi de neutraliser les réactions de l’opinion publique kurde à son encontre avec de telles nouvelles. Notre peuple et l’opinion publique ne devraient pas croire à de telles nouvelles. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici