AccueilFemmesUne jeune réfugiée yézidie quitte l'Allemagne et ouvre un restaurant à Sinjar

Une jeune réfugiée yézidie quitte l’Allemagne et ouvre un restaurant à Sinjar

Une réfugiée yézidie a quitté l’Allemagne, contre l’avis de sa famille, et ouvert un restaurant à Sinjar. La jeune Salwa avait été sauvée de DAECH / ISIS qui l’avaient capturée en août 2014 à Sinjar. Après 5 ans passés en Allemagne, elle est retournée vivre à Sinjar où elle a ouvert un restaurant et un magasin de meubles.

Voici son histoire: 
 
« Après 5 ans de vie en Allemagne, je suis revenue à Sinjar. Ma famille était contre l’idée que je revienne pour de nombreuses raisons, ils s’attendaient à ce que la fille puisse vivre seule dans notre société, mais malgré cela je suis retournée dans ma ville. Après mon retour je ne pouvais pas savoir quoi manger à l’extérieur de la maison, j’ai vu que la ville manque de restaurants, alors j’ai décidé d’ouvrir moi-même un restaurant, surtout que j’avais de l’expérience professionnelle parce qu’en Allemagne je travaillais dans un restaurant (…).
 
Après que les gens ont commencé à rentrer chez eux, j’ai vu qu’ils avaient besoin de meubles, alors j’ai ouvert un magasin de meubles et j’ai commencé à mener deux projets en même temps.

a pire situation que j’ai jamais eue dans ma vie, c’est quand j’ai perdu le contact avec ma famille en 2014. Chacun de nous était loin des autres et nous ne savions rien l’un de l’autre. J’ai été kidnappée par des membres de DAECH et je suis restée dans leurs prisons pendant 8 mois. Après avoir libérée de leur captivité, je suis revenue voir notre maison qui était détruite et ma famille vivait dans un camp pour les personnes déplacées dans la région du Kurdistan. Je ne m’attendais pas à me relever un jour.
 
J’ai visité 18 pays, et j’ai vu de beaux endroits, mais le seul endroit où je pouvais me voir vivre et me sentir en sécurité, c’est Sinjar. » (Publiée en anglais sur la page Facebook de Yezidi Women’s Voice)
 
En août 2014, les terroristes de l’Etat Islamique (DAECH / ISIS) ont attaqué Shengal et y ont commis un génocide en tuant des centaines de Yézidis et en kidnappant des milliers de femmes et enfants réduits à l’esclavage.
 
Certains des captifs ont pu être sauvés mais d’autres sont toujours portée disparus. 8 ans après le génocide yézidi, Shengal est toujours en ruine, la Turquie menace d’envahir la région pour mettre fin à l’existence des Kurdes yézidis qui vivent dans des camps de fortune depuis tant d’années…

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici