AccueilMoyen-OrientTurquieTURQUIE. Mort de prisonniers torturés à la prison de Silivri

TURQUIE. Mort de prisonniers torturés à la prison de Silivri

ISTANBUL – Deux des six prisonniers torturés par des gardiens de la prison de Silivri sont décédés hier. Le prisonnier politique kurde, Serhan Yılmaz fait partie des six prisonniers qui ont été poussés au suicide à la suite de tortures et de pressions systématiques exercées par les gardiens de la prison n° 5 de Silivri. Les défenseurs des droits parlent de meurtre délibéré des prisonniers politiques kurdes.
 
Lors d’une conférence de presse à Istanbul, l’Association des droits de l’homme (IHD) a demandé au ministère turc de la Justice de clarifier ce qui s’est passé dans la prison n° 5 de Silivri. Deux prisonniers sont morts à l’hôpital après avoir été torturés lundi pour des raisons inconnues. L’IHD (İnsan Hakları Derneği) rapporte que le prisonnier Serhan Yılmaz et un autre prisonnier sont morts dans la prison n° 5 de Silivri après avoir été gravement torturés par les gardiens.
 
L’Association des droits de l’homme a déclaré : « Lors de l’appel nominal du 6 avril à la prison n° 5 de Silivri, les prisonniers ont été battus puis soumis à des tortures systématiques. Ils ont été poussés au suicide. [Cette procédure a concerné huit détenus.]
 
Mais la torture et les mauvais traitements ont continué. Les prisonniers se sont vu refuser l’accès aux visites et à leurs avocats. Le prisonnier hospitalisé Serhan Yıldız et un autre prisonnier dont le nom n’est pas connu sont décédés hier de causes inconnues. Le corps de Serhan Yıldız a été remis à sa famille. »
 
Concernant le passé de la famille de Yılmaz 

Le 24 février 1994, 9 Kurdes ont été tués et 17 ont été grièvement blessés dans le village de Tanzê, à Batman / Sason, lors d’une attaque au mortier depuis l’avant-poste militaire du village de Cacasê. Après le massacre, l’armée turque a vidé le village et la plupart des familles kurdes se sont installées à Istanbul.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici