AccueilCultureLes Kurdes célèbrent le Newroz à Paris

Les Kurdes célèbrent le Newroz à Paris

PARIS – Le dimanche 20 mars, les Kurdes d’île de France se réuniront à Paris pour célébrer le Nouvel-An kurde (Newroz) qui est synonyme du renouveau et de la résistance contre la tyrannie.
 
La foule partie du Gare du Nord, à 12 heures, arrivera sur la place de la République vers 14 heures où de nombreux musiciens kurdes, dont Yelda Abbasî, Cetin Zîlan et les groupes Agirê Jiyan et Kevana Zêrîn, chanteront les plus belles chansons de résistance et de Newroz pendant que la foule dansera des rondes kurdes (govend).
 
 
Qu’est-ce que le Newroz?
 
Le Newroz (ou Nawroz) fait référence à la célébration du Nouvel an zoroastrien dans la culture kurde. Avant l’islamisation des peuples iraniens en Asie, les ancêtres des Kurdes étaient des adeptes du zoroastrisme. Dans la doctrine zoroastrienne, le feu est un symbole de vision, de bonté et de purification. Angra Mainyu*, l’esprit démoniaque opposé au dieu Ahura Mazda dans le zoroastrisme, était défié chaque année par un grand feu par les Zoroastriens. Dans la légende kurde, la fête célèbre la délivrance des Kurdes du tyran Dehak et elle est considérée comme une autre façon de démontrer le soutien à la cause kurde.
 
La fête du Newroz – célébré depuis au moins 3 000 ans et profondément enraciné parmi les rituels et les traditions du zoroastrisme – coïncide avec l’équinoxe de mars, qui tombe généralement le 21 mars et se déroule habituellement du 18 au 24 mars. Le festival occupe une place importante en termes d’identité kurde pour la majorité des Kurdes. Les Kurdes se rassemblent pour accueillir la venue du printemps. ils portent des vêtements colorés et dansent ensemble.
 
*Angra Mainyu ou Ahra Manyu (nom avestique), puis Ahriman (en moyen-persan) est l’esprit démoniaque opposé au dieu Ahura Mazda dans le zoroastrisme.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici