AccueilCultureAvec la pomme d’amour à la kurde, c'est Saint-Valentin toute l'année

Avec la pomme d’amour à la kurde, c’est Saint-Valentin toute l’année

Piquer une pomme avec des clous de girofle et la sécher est une tradition kurde quelque peu oubliée et qui symbolise l’amour et la paix. Selon la légende, cette pomme sent bon pendant plus de cent ans lorsqu’elle est piquée de clous de girofle, puis séchée. Les amoureux s’offrent ces pommes pour symboliser leur amour qui est censé durer toute une vie.
 
Outre les amoureux, des personnes qui se sont querellées fabriquent également des pommes d’amour (Sêva Mêxekrêj, en kurde) qu’elles s’offrent pour mettre fin à leur inimitié.
 
« Sêva Mêxekrêj », qui occupe une place importante dans le folklore kurde, symbolise la paix et l’amour dans son expression la plus générale. L’artiste Seywan Saeidian travaille depuis 20 ans pour faire connaître et internationaliser cette tradition kurde.
 
Dans le passé, il était honteux pour les jeunes de se déclarer leur amour, c’est encore interdit et honteux dans certaines contrées kurdes. Dans ces contrées où l’amour est interdit et condamné, les pommes aux clous de girofle ont joué un rôle déterminant dans l’expression de l’amour. Supposons qu’une jeune femme aime un homme mais qu’elle ne puisse jamais le dire. Elle l’informe de son amour en lui envoyant une pomme piquée de clous de girofle.
 
Une autre signification est qu’elle symbolise la paix. Les personnes offensées les unes par les autres expriment leurs vœux de paix en présentant des pommes avec des clous de girofle.
 
Préparation de la pomme d’amour à la kurde. Image via Keleş Keleş
Depuis plusieurs années, à l’occasion de la Saint-Valentin, le couple d’artistes Seywan Saeidian et Runak Resulpur organisent des ateliers de fabrication de pommes d’amour. (Vidéos à voir ici ou )
 
Pour fabriquer une pomme d’amour, il vous faut une pomme rouge et 200 grammes de clous de girofle.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici