Hommage aux immortels de la bataille de Kobanê

0
321
Nous rendons hommage à trois des innombrables héros/héroïnes de Kobanê à l’occasion du 7e anniversaire de la libération de la ville kurde de Kobanê: Saadoun al-Faisal, alias Abou Layla, Arin Mirkan et Musa Herdem.

 

Saadoun al-Faisal, alias Abu Layla, (1984-5 juin 2016) est l’un des plus grands héros de la lutte contre l’État islamique qu’il a affronté à Kobanê et à Manbij. Abu Layla a dirigé son Bataillon du Soleil du Nord dans les nombreuses batailles dans le nord de la Syrie, et il a été l’un des co-fondateurs du Conseil militaire de Manbij. Il s’est immortalisé lors de la libération de Manbij.
 
Abou Layla est né en 1984 à Kobanê, dans une famille d’Arabes et de Kurdes musulmans sunnites. Il a grandi à Manbij. Al-Faisal travaillait comme mécanicien automobile et il avait quatre filles. Au début de la guerre civile syrienne en 2011, il rejoint l’Armée syrienne libre et participe à la bataille d’Alep ainsi qu’aux offensives du gouvernorat de Lattaquié. Plus tard, il a décidé de retourner à Manbij pour lutter contre les djihadistes là-bas, et il a formé Jabhat al-Akrad pour lutter contre l’État islamique et d’autres extrémistes. En 2014, utilisant le nom de guerre d’ « Abu Layla » (père de Layla en arabe) il a fondé le Bataillon du Soleil du Nord au Rojava et s’est retrouvé assiégé à Kobanê. Abu Layla a été blessé sept fois dans la bataille, et il a dirigé son bataillon aux côtés des YPG et d’autres combattants de l’opposition syrienne contre les militants de l’État islamique. Abu Layla était célèbre non seulement pour sa force dans la lutte contre l’État islamique, mais aussi pour avoir sauvé un combattant de l’EI des décombres de Kobanê dans une vidéo publiée sur Internet.
 
Début 2015, il choisit de mettre un terme à sa carrière de commandant ; cependant, il a décidé de rejoindre le bataillon pour l’offensive dans le gouvernorat de Hasakah. En 2016, il a cofondé le Conseil militaire de Manbij pour coordonner les groupes de l’opposition syrienne dans une offensive pour libérer Manbij, et il a été actif avec son bataillon autour de Manbij et du barrage de Tishrin. Le 2 juin 2016, il a été blessé à la tête par des éclats d’obus lors de l’offensive, et il a été emmené à Suleymaniyah au Kurdistan irakien, où les médecins n’ont pas pu retirer les éclats d’obus de sa tête. Il est décédé le 5 juin 2016 et il a été enterré à Kobanê avec tous les honneurs militaires.

 

Dilara Gênc, alias Arîn Mîrkan, est née en 1992 dans un village d’Afrin, à Mobata, village d’Husê. Elle a rejoint les rangs du Mouvement pour la libération du Kurdistan en 2007, elle a pris place au sein des YPJ pour défendre la dignité de son peuple pendant la révolution du Rojava. Elle s’est immortalisée lors de la bataille de Kobanê face à DAECH. En effet, le 5 octobre 2014, elle a mené une opération de sacrifice sur la colline de Mashta Noor surplombant la ville de Kobanê, pour empêcher les terroristes islamistes d’avancer sur Kobanê.
 
Musa Herdem, également connu sous le nom de Musa le sniper de Kobanê, était un combattant kurde des YPG qui a attiré l’attention des médias internationaux pendant le siège de Kobané en 2014. Musa Herdem était né au Rojhelat, Kurdistan d’ « Iran », à Selmas, près d’Urmiye.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici