Réfugiés torturés à la frontière Turquie – Iran

0
627
TURQUIE – Des réfugiés fuyant les guerre et la misère continuent de mourir en tentant de traverser la région kurde à la frontière entre la Turquie et l’Iran pour venir en Europe. De nombreux rapports d’ONG dénoncent les tortures des réfugiés par des soldats turcs.
 

Les réfugiés continuent de fuir la guerre et la pauvreté même en hiver. Ils viennent principalement d’Afghanistan et tentent de traverser la frontière turco-iranienne près de la province kurde de Van. Certains meurent de froid dans les hautes montagnes. Le gouvernement AKP/MHP utilise les réfugiés comme moyen de pression sur l’Europe et a des fortifications frontalières massives financées par l’UE. Les réfugiés qui escaladent les murs et tombent entre les mains de l’armée turque sont souvent victimes de graves violations des droits humains, notamment à la torture.

En janvier, trois personnes capturées par les forces turques ont été illégalement refoulées de l’autre côté de la frontière iranienne et ont été gelées à mort de l’autre côté de la frontière. Certains des réfugiés qui ont été victimes de torture se sont tournés vers l’Association du Barreau de Van.

« L’Iran et la Turquie n’acceptent pas les réfugiés »

Il y a plus d’une semaine, dans le village de Belasur du côté iranien de la frontière, une femme afghane est morte de froid alors qu’elle tentait de traverser la frontière avec ses deux enfants. Les enfants portaient les chaussettes de leur mère aux mains, tandis que la mère avait passé des sacs en plastique à ses pieds nus. Selon des informations, la femme afghane jusque-là non identifiée a été arrêtée par des soldats turcs et laissée à la frontière iranienne. Les soldats iraniens ne l’ont pas aidée et la femme est morte de froid.

 

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici