ÉCOCIDE. Les mercenaires de la Turquie ont abattu 700 autres oliviers à Afrin

0
300
SYRIE / ROJAVA – En plus des crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis dans le canton kurde d’Afrin par les gangs islamistes agissant sous commandement de la Turquie, on y assiste également à des crimes écologiques qui sont abattage et incendie des forêts et des oliveraies, ainsi que des vergers. Un écocide qui s’inscrit dans le cadre du génocide kurde entrepris par la Turquie depuis un siècle…
 
Le groupe de mercenaires du groupe Faylaq Al-Sham (légion Sham) soutenu par Ankara a abattu environ 700 oliviers pour les vendre comme bois de chauffage.
 
250 des arbres appartenaient à l’agriculteur Abud Bekir. L’oliveraie était située près de la route Kefer Nebo-Birc Heyder, dans le district de Sherawa.
 
Des centaines de milliers d’oliviers coupés ou brûlés
 
L’État turc a établi une règle basée sur la terreur et la corruption à Afrin après avoir occupé la ville en 2018. Alors que les produits à base d’olives et d’olives, qui sont les principales sources de revenus de la région, sont volés et commercialisés à l’échelle mondiale, des milliers des arbres ont été soit abattus et introduits en contrebande en Turquie, soit vendus dans des territoires occupés.
 
Selon un rapport de l’Organisation des droits de l’homme Afrin-Syria publié le 30 décembre 2021, plus de 333 900 oliviers et autres arbres dans les zones forestières ont été abattus au cours des quatre dernières années. 12 000 oliviers et différents types d’arbres ont été brûlés.
 
« Les olives, les biens volés et les propriétés sont vendus comme des biens turcs sur les marchés mondiaux comme en Espagne et aux États-Unis. Depuis l’année dernière, les oliviers confisqués et d’autres biens produits localement ont été emmenés dans le village Hemam de Jindires et transférés de là en Turquie », a révélé le rapport.
 
ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici