FRANCE. Des artistes français et kurdes vont réaliser un « arbre de vie » pour le Rojava

0
533
L’artiste français Pascal Bejeannin s’est rendu récemment au Rojava où il a rencontré, entre autre, les membres de l’association « Tresses vertes », Kezîyên kesk en kurde, qui a pour projet de planter 4 millions d’arbres dans la région de Qamishlo pour lutter contre la désertification. De retour en France, Pascal Bejeannin a annoncé que l’association Art’Situ et des artistes kurdes du Rojava allaient réaliser un olivier en acier représentant l’ « arbre de vie » pour le Rojava.
 
Pascal Bejeannin est également membre de l’association Art’Situ qui a pour devise « L’Art témoin du monde » et qui se définie ainsi: « Art’Situ vit et agit par son attachement sincère à rassembler les Hommes venus des quatre coins du globe par le biais de l’art et de la puissance émotionnelle de son esthétisme. »
 

Dara Jiyanê, un « arbre de vie » réalisé avec des armes qui tuent

 
Chez de nombreuses civilisations, l’olivier est le symbole de l’espérance, de la sagesse et de longévité. Chez les Kurdes du Rojava, depuis l’invasion du canton d’Afrin jadis célèbre pour ses olives, il représente surtout l’espoir de la fin de l’invasion turque et le retour des Kurdes sur leurs terres. C’est pourquoi, réaliser « un arbre de vie » qui représenterait un olivier est un choix judicieux.
 
Art’Situ annonce son projet par ces mots: « L’équipe d’Art’Situ est fière de vous annoncer le lancement du projet Arbre de vie !

Ici le témoin du monde n’est plus une sculpture mobile, mais un arbre, symbole de vie, réalisé sur place avec ce qui détruit (restes et silhouettes en acier d’armes). Sur un front de guerre, dans un lieu symbolique, il témoigne de l’histoire du territoire et tous peuvent s’y rassembler.

Le premier arbre sera l’olivier Dara Jiyanê : « arbre de vie » en kurde, réalisé au Rojava (Nord-Est de la Syrie).

Avec le soutien de Patrice Franceschi et l’aide de Gulistan Sido, Pascal et l’équipe d’Art’Situ se sont rendus à Qamişlo fin Octobre. Ce premier séjour a permis de rencontrer nos partenaires de l’association « Les Tresses Vertes » que nous tenons à remercier chaleureusement pour l’accueil extraordinaire et l’organisation des rencontres avec les autorités du territoire, les membres du Centre Culturel Kurde Mihemed Chekho, les Beaux-arts de l’université du Rojava et plusieurs artistes Kurdes.
(…) »
 
Dessin représentant un arbre qui pour « racines » des armes et des combattantes kurdes des YPJ en premier plan. Via Pascal Bejeannin

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici