ROJAVA. La Turquie et ses gangs ont tué 84 femmes et kidnappé plus d’un millier à Afrin

0
428
SYRIE / ROJAVA – Les organisations de la société civile d’Afrin ont déclaré que 84 femmes ont été tuées et plus d’un millier de femmes ont été kidnappées dans le canton kurde envahi par la Turquie en 2018 où des crimes de guerre et crimes contre l’humanité sont monnaie courante depuis.
 
Les organisations non gouvernementales d’Afrin ont annoncé le bilan des crimes commis par l’État turc envahisseur et ses mercenaires contre les femmes à Afrin.
 
Le communiqué de presse auquel ont assisté des dizaines de femmes a eu lieu à Shehba. Wefa Mihemed, membre d’Afrin Human Rights Organization, a lu la version arabe du texte de la déclaration, tandis que Gulê Cafer, directrice des ONG, a lu la version kurde.
 
Attirant l’attention sur la situation des femmes dans les régions occupées, le communiqué indique que ce qui s’est passé à Afrin a dépassé les crimes de guerre. L’État turc essaie de se venger des femmes qui mènent la lutte. Les femmes sont attaquées par l’État turc. pour avoir détruit le terrorisme à Afrin, Serêkaniyê et Girê Spî.
 
Selon le bilan, 84 femmes ont été tuées à Afrin depuis le 18 mars 2018, lorsque la Turquie et ses mercenaires l’ont envahie. Six de ces femmes ont mis fin à leurs jours parce qu’elles ne pouvaient pas faire face à ce qu’elles avaient vécu. Plus d’un millier de femmes ont été enlevées par des mercenaires à différentes dates. Le sort de nombreuses femmes reste inconnu. 71 femmes ont été victimes de viol.
 
Le communiqué condamne ces violences et demande à l’ONU et aux autres organisations internationales de prendre des mesures contre ces crimes.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici