SYRIE. Les gangs de la Turquie tuent sous la torture une Kurde enceinte à Afrin

0
412
SYRIE / ROJAVA – Nemet Behcet Şêxo, une femme kurde de 32 ans, et son mari de 36 ans, Xelil Nesan, ont été kidnappés par des gangs islamistes de la Turquie à Afrin il y a quelque temps.
 
Selon des sources locales, la femme et l’homme ont été interrogé sous la torture intense pendant six heures.
 
La femme enceinte serait décédée des suites de torture et des agents du service de renseignement turc MIT auraient menacé sa famille d’enlèvement si jamais ils dévoilaient la cause de sa mort.
 
Le sort de son mari reste inconnu.
 
DES CIVILS KIDNAPPES CHAQUE JOUR
 
Un régime de terreur et d’oppression a été instauré à Afrin, qui est sous occupation turque depuis mars 2018. Des crimes tels que l’enlèvement, l’exécution, la torture, le pillage et la migration forcée sont devenus une routine quotidienne dans la ville où les crimes de guerre sont monnaie courante.
 
Depuis début septembre, des civils sont kidnappés presque quotidiennement à Afrin. Les organisations de défense des droits humains n’ont pas encore publié de rapport sur la question, mais des sources locales révèlent que des dizaines de personnes ont été enlevées.
 
Selon l’Organisation des droits de l’homme d’Afrin, les forces d’occupation ont enlevé au moins 101 personnes à Afrin entre le 29 juillet et le 23 août. 17 d’entre elles étaient des femmes et 3 d’entre elles étaient des enfants.
 
L’organisation a déclaré que l’État turc et ses mercenaires demandent une rançon pour les civils qu’ils ont enlevés et que leur objectif est d’achever le changement démographique en déplaçant la population locale.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici