KURDISTAN. Elle vise à planter 2 millions d’arbres fruitiers à Dersim

0
177
TURQUIE / BAKUR – Une paysanne kurde voyage de village en village pour distribuer des noix et des graines de mûrier-à-soie aux femmes de la province de Dersim. L’objectif de Şükran Yılmaz, qui encourage les femmes à participer à la production, est de planter deux millions de mûriers et de noyers dans le Dersim. Paris risqué pour cette région détruite volontairement par l’État colonialiste turc…
 
Şükran Yılmaz, qui vend les raisins issus de son propre vignoble au marché d’un village de Dersim, est également une militante écologiste. En été, elle gagne sa vie en vendant du raisin au bazar du village tandis qu’elle se déplace de village en village pour distribuer des graines de mûrier et des noix pour encourager les femmes à participer à la production en hiver. Le seul objectif de Şükran Yılmaz, qui admire la nature de Dersim, est d’encourager la participation des femmes à la production.
 
Nous visons à augmenter la production
 
Şükran Yılmaz vit à Dersim depuis six ans et vend du raisin au bazar du village depuis quatre ans. Elle n’est qu’une des dizaines de femmes vendant des produits naturels au bazar. « Je vends les raisins au bazar depuis des années. Il y a beaucoup de femmes qui vendent leurs produits naturels au bazar. J’essaie aussi d’encourager les femmes des villages à produire des produits biologiques. Je vends du raisin en été et distribue des graines en hiver. Je me déplace de village en village pour les distribuer car les produits bio sont importants pour nous. Après avoir visité les villages, les femmes commencent à produire d’autres produits naturels dans leurs potagers. En produisant, elles gagnent plus. Maintenant, beaucoup de femmes viennent au bazar pour vendre leurs produits », déclare Şükran Yılmaz.
 
Notre objectif est de planter 2 millions d’arbres
 
Şükran Yılmaz se sent heureuse lorsqu’elle travaille et produit. « J’aime la nature de Dersim. Je ne veux pas que cette nature se détériore. Par exemple, les raisins que je vends au bazar depuis des années sont exempts de produits chimiques et de pesticides. Je choisis la quantité que je peux vendre au bazar et laisse le reste pour les oiseaux et les abeilles. Je plante aussi les graines que je distribue. J’ai pour objectif de planter 2 millions d’arbres dans tout le Dersim. Quand j’ai commencé à distribuer les graines, les villageois ont trouvé cela étrange. Les gens ne comprenaient pas pourquoi une femme visite les villages pour distribuer des semences. Au bout d’un moment, ils m’ont comprise et m’ont soutenue. »
 
« Nous devons protéger la nature du Dersim »
 
Le nombre de femmes vendant des produits naturels au bazar augmente. « Nous essayons de ne pas acheter de produits d’autres villes. Le nombre de femmes vendant des produits naturels est supérieur à celui de l’année dernière. Ce nombre augmente de jour en jour. Les femmes produisent et vendent ce qu’elles produisent au bazar. Nous ne voulons pas que les citoyens achètent des produits d’autres villes car la nature de Dersim nous permet de planter toutes sortes de légumes et de fruits. Nous devons protéger la nature de Dersim », a déclaré Şükran Yılmaz. 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici