IRAN. Un Kurde tué sous la torture dans une prison de Téhéran

0
375
IRAN – Hossein Hatami, un Kurde de 23 ans, a été tué sous la torture dans la prison de Fashafoyeh, au sud de Téhéran.
 
Selon l’information donnée par l’ONG Kurdistan Human Rights Network (KHRN), Amir Hossein Hatami, 23 ans, originaire de la région kurde d’Îlam qui vivait à Téhéran a été tué mercredi dernier.
 
L’ONG KHRN a appris que Hatami avait été arrêté il y a environ deux semaines pour un délit mineur et emmené à la prison de Fashafoyeh, située à 32 kilomètres au sud de Téhéran, le plus grand centre de détention d’Iran avec environ 15 000 détenus. Là, il a reçu, entre autres, de violents coups à la tête avec des matraques, selon une conversation téléphonique avec son père en début de semaine. Au cours de la conversation, il a également signalé qu’il était transféré dans un hôpital. La visite du jeune homme a été refusée à sa famille. Un jour plus tard, l’administration pénitentiaire a annoncé la mort d’Amir Hossein Hatami.
 
Des membres de la famille et des amis des Kurdes se sont rassemblés samedi devant la prison de Fashafoyeh pour protester. Les autorités ont été sommées par une foule en colère de traduire en justice les responsables de la mort de Hatami. Le père de ce dernier a d’abord refusé de recevoir le corps de son fils jusqu’à ce que la cause du décès soit officiellement confirmée. En début de soirée, le corps d’Amir Hossein Hatami a finalement été amené dans son village natal de Lerênî pour y être inhumé.
 
Exécutions extrajudiciaires des Kurdes en Iran
 
Les exécutions extrajudiciaires par les forces du régime iranien se produisent très régulièrement. Selon les statistiques de l’organisation kurde de défense des droits humains Hengaw, au moins 23 prisonniers kurdes sont morts dans des centres de détention iraniens sous la torture entre 2017 et 2021. Au moins quinze d’entre eux étaient des prisonniers politiques. Il y a aussi des attaques de plus en plus fréquentes contre les membres de l’opposition kurde par les services de renseignement iraniens en dehors de l’Iran, qui se terminent souvent par la mort.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici